Une nourriture peu ragoûtante

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

What about indonesia ?

Message  asiaonly le Mar 16 Oct 2012 - 23:31

Qui n'a rien à envier aux vietnamiens avec leurs appétissante soupe de fœtus de pangolin... Hummmm... tatèbon

avatar
asiaonly
Admin

Localisation : sawiselèèèène
Messages : 1294
Date d'inscription : 01/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nourriture peu ragoûtante

Message  Admin le Ven 19 Oct 2012 - 7:26



Everyone agrees that Vietnamese coffee is pretty darn good. And though the amount of sugar, caffeine, and the process don't lend to it being your go to coffee option, it's a nice thing to have on a Sunday afternoon.

This video provides an overview of the techniques and ingredients to make a solid cup of coffee - vietnam style.


Music:
Waipod Phetsuphan - Ding Dong
on a compilation by Soundway Records - buy/download:
http://soundwayrecords.greedbag.com/buy/the-sound-of-siam-leftfield-luk/
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nourriture peu ragoûtante

Message  Admin le Sam 27 Oct 2012 - 6:30

Extrait du livre « Kampuchéa » de Patrick Deville
http://www.asie-forum-voyage.com/t2364-cambodge-une-histoire-francaise

avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Malaisie - Soupe de pénis de taureau

Message  Admin le Sam 3 Nov 2012 - 7:11



Hanna Butler, the winner of World Nomads 2012 Travel Writing Scholarship, travelled to Southeast Asia to immerse herself in the local culture and write about her experiences.

In Penang, Malaysia, Hanna visits a night market where she sits down to try a steaming bowl of bull penis soup, famed for it's Viagra-like qualities. Watch her experience to see if she feels "the power".

Find out more about World Nomads Scholarship program: http://scholarships.worldnomads.com/

Read about Hanna's Southeast Asian adventures: http://journals.worldnomads.com/hanna
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

le chocolat Made in Vietnam !

Message  Admin le Mar 6 Nov 2012 - 17:34



TOUT BUZZ/ MAROU, LE CHOCOLAT MADE IN VIETNAM
Vincent Mourou était dans la pub, Samuel Maruta, financier. Ensemble ils ont tout plaqué et son partis à l'aventure “faire“ du chocolat au Vietnam. Les “faiseurs“ de cacao, une belle histoire dans un monde de brut !

Adieu pub et finance, vive le chocolat au Vietnam

Vincent Mourou était dans la pub, Samuel Maruta, financier. De leur envie de changer de vie et de leur rencontre dans la jungle est née "Marou", une fabrique de chocolat 100% artisanale installée au Vietnam, "espoir de la chocolaterie française" du Salon du chocolat 2012.

Installée dans un faubourg de Hô-Chi-Minh (ex-Saigon), cette petite fabrique-laboratoire a entamé sa production fin décembre 2011: huit à dix tonnes de tablettes de chocolat "exclusivement noir", emballées dans du papier kraft joliment décoré (cinq euros l'unité), au bon goût de la terre du delta du Mékong et de trois autres provinces vietnamiennes situées plus au nord.

De la cabosse à la vente, Vincent, 40 ans, et Samuel, 38 ans, qui se présentent comme des "faiseurs de chocolat", s'occupent de toute la chaîne.

Travaillé par un jeune chocolatier français qui n'a "pas hésité une seconde à les suivre", Arnaud Normand, 29 ans, leur chocolat se vend comme des petits pains dans les hôtels, boutiques et épiceries fines au Vietnam ainsi qu'à l'exportation en Europe, aux Etats-Unis et en Australie.

Nous travaillons avec une douzaine de familles de fermiers qui cultivent du cacao sur des petites parcelles de deux à trois hectares. On leur rend visite chaque semaine, on planifie tout avec eux, on teste les fèves, on discute la fermentation", expliquent les deux quadras aux visages rieurs.

Une dizaine de personnes travaillent à la fabrique dont M. Hoa, leur "éclaireur", employé parallèlement au parc naturel national.

"Etudiant, j'avais passé trois mois au Vietnam et j'avais adoré. A la fin d'une mission pour ma banque en 2010, j'ai décidé de rester avec ma famille. J'ai appris le vietnamien et je me suis mis à la recherche d'un nouveau projet de vie avec du sens", explique Samuel, de père japonais.



L'ombre des cocotiers

"J'en avais marre de travailler pour les autres et pour le fric", ajoute cet ancien salarié de la Société Générale. "Moi je voulais découvrir de nouveaux pays, de nouvelles valeurs, mais surtout moi-même. Arrêter de faire des films publicitaires, ce qui ne me donnait plus aucune satisfaction", dit Vincent. En 2010, les deux compères se rencontrent lors d'un bivouac dans la jungle vietnamienne, "une passion commune". "On s'est revu au cours d'un dîner et on a parlé de nos recherches sur le cacao", raconte Samuel.

"Il pousse naturellement à l'ombre des grands arbres de la canopée et sa culture peut être une façon de protéger la forêt et la biodiversité, c'est l'idéal", ajoute-t-il.

Au Vietnam, le cacao pousse à l'ombre des cocotiers et permet aux fermiers "de doubler leurs revenus", selon lui.



"On a d'abord essayé avec deux kilos de fèves dans le four à gaz de Samuel. On a torréfié nos fèves, on les a mixées, on a ajouté du sucre de canne, du beurre de cacao. On a goûté et on a su immédiatement qu'on tenait un truc", raconte Vincent.

Leurs recherches et leur ténacité ont été récompensées, puisque le Salon du chocolat 2012 qui se tient jusqu'à dimanche à Paris les a couronnés "espoirs de la chocolaterie française".

http://obsession.nouvelobs.com/le-gratin-de-tables/20121106.OBS8272/tout-buzz-marou-le-chocolat-made-in-vietnam.html

http://www.marouchocolate.com/ waï


avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

7-Eleven, l’empire de la malbouffe en Asie du sud-est

Message  Admin le Ven 30 Nov 2012 - 7:38



Les commerces de proximité, d’origine texane, font partie du paysage en Thaïlande, et se développent en Malaisie, aux Philippines et même en Indonésie.

Au pays du Tom Yam, du Som Tam et d’autres mets raffinés et épicés de la cuisine thaïlandaise vendus sur n’importe quel coin de trottoir, nombreux sont les adolescents qui ne jurent plus que par les plats cuisinés à réchauffer que l’on trouve dans les 7-Eleven du royaume, ouverts pour la plupart 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, écrit CNBC le 23 novembre. « Aller au 7-Eleven est inévitable pour la plupart des gens », explique Khaotip, un étudiant. « Si je suis pressé et que je veux éviter les embouteillages, ce qui arrive tous les jours, j’ai besoin de trouver de la nourriture très vite. J’ai simplement besoin de quelque chose de chaud et qui remplit ».

Avec 6.800 magasins, presqu’autant qu’aux États-Unis qui compte 6.900 enseignes pour cinq fois plus d’habitants, l’omniprésence des 7-Eleven en Thaïlande saute aux yeux. Chaque année voit l’arrivée de 500 nouvelles franchises, et il n’est pas rare que des 7-Eleven soient situés face-à-face dans les avenues de Bangkok. Le slogan de la supérette – « votre ami intime, toujours près de vous » – sonne donc juste. Et l’on comprend mieux le refrain de cette chanson populaire en Thaïlande, « Je ne serai plus ton 7-Eleven », chanté par une femme s’adressant à un amant fictif…

L’empire de 7-Eleven ne cesse de croître en Asie du sud-est : il existe déjà 1.300 magasins en Malaisie, où la marque est N°1, plus de 700 aux Philippines, et les 70 enseignes d’Indonésie promettent un essor rapide, avec leurs cafés et leur WiFi assortis. Mais les 7-Eleven, grands pourvoyeurs de produits et boissons sucrés, participent également pour beaucoup à l’augmentation des taux d’obésité dans ces pays. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 30% de la population en Thaïlande, 48% en Malaisie et 25% aux Philippines sont en sur-poids.


http://asie-info.fr/2012/11/30/7-eleven-lempire-de-la-malbouffe-en-asie-du-sud-est-514023.html
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Au Vietnam, on mange aussi les fleurs

Message  Admin le Ven 7 Déc 2012 - 18:01



Si les fruits au Vietnam sont dégustés en dessert et en salades, il en va de même pour les fleurs, qui sont cuisinées de différentes manières.

Si vous visitez le nord-ouest du Vietnam au printemps, écrit Tuôi Tre dans son édition du 1er décembre, vous pourrez facilement admirer les pétales blancs de la fleur hoa ban, ou bauhinia. Ces fleurs sont non seulement superbes, mais délicieuses avec du sel, du poivre sauvage, de la coriandre, de l’ail et du piment. La soupe de bauhinia est même un des plats constituant l’alimentation de base de l’ethnie thaï dans les régions du nord. Les fleurs sont frites avant d’être ajoutées au bouillon. On trouve ce plat et d’autres cuisinés avec cette fleur dans les restaurants et hôtels des provinces de Diên Biên et de Son La.

Moins rare est l’utilisation de la fleur de bananier dans la cuisine du Vietnam. Les fleurs sont souvent utilisées en salade avec le poulet, le bœuf haché et les fruits de mer. On trouve aussi la fleur de bananier dans le bún bò Huê, une délicieuse soupe de nouilles au bœuf, spécialité de la ville de Huê. Cette fleur est riche en vitamine E et en flavonoïdes, représentant ainsi une importante source d’antioxydants dans l’alimentation. On dit aussi de la fleur de bananier qu’elle possède des propriétés médicinales.

Les fleurs des vignes vertes thiên ly, qui grimpent sur les bambous, sont également utilisées en soupes avec du porc, des os ou du crabe, tout comme la fleur de la citrouille mâle, qui ne produit pas de fruits,et qui est une des composantes de plusieurs plats rustiques du Vietnam. D’autres fleurs consommables et riches en nutriments au Vietnam comprennent la fleur d’artichaut, la fleur hoa kim cham (hémérocalle) ou encore la fleur de l’arbuste bong dien dien (sesbania sesban).

http://asie-info.fr/2012/12/07/au-vietnam-on-mange-aussi-les-fleurs-514196.html
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

How to Eat Scary Insects, Worms, and Bugs in Thailand

Message  Admin le Mar 11 Déc 2012 - 14:25

avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nourriture peu ragoûtante

Message  asiaonly le Mar 11 Déc 2012 - 19:22

très intéressant study
avatar
asiaonly
Admin

Localisation : sawiselèèèène
Messages : 1294
Date d'inscription : 01/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nourriture peu ragoûtante

Message  Admin le Dim 23 Déc 2012 - 14:21

avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le "pho", le bouillon vietnamien centenaire acclamé dans le monde

Message  Admin le Dim 3 Fév 2013 - 19:21



Tables bancales, chaises en plastique et nappes en option... C'est dans le cadre spartiate des cantines de rue vietnamiennes, loin du décor soigné des restaurants gastronomiques, que se dégustent les meilleurs "pho", ces soupes de nouilles typiques du pays. "Je mange ici depuis plus de 20 ans", explique à l'AFP Tran Van Hung, 39 ans, frigorifié par l'humidité hivernale d'Hanoï en attendant son tour devant le restaurant Pho Thin, rue Lo Duc. "Le personnel est toujours désagréable avec moi. J'y suis habitué. Je m'en fiche".
Si seuls les Vietnamiens prononcent correctement le nom de ce plat – "feu" avec un "eu" ouvert, qui vient des profondeurs du ventre –, ce dernier connaît un succès mondial aussi bien auprès des grands chefs français que des touristes. Le pho se brade autour du dollar symbolique. Conçu pour le petit-déjeuner, il se déguste désormais à toute heure du jour et de la nuit par les déshérités comme les nouveaux riches, les vieux comme les jeunes.



Ce bouillon de bœuf centenaire agrémenté de quelques épices, d'herbes et accompagné de nouilles de riz ne paie pas de mine, pourtant, il est difficile à réaliser dans les règles de l'art. Dans le sud du Vietnam, certains y ajoutent des pousses de soja, mais les habitants du Nord y voient un sacrilège. "Le pho est purement vietnamien, c'est le plat le plus unique, caractéristique de notre cuisine", assure la chef Pham Anh Tuyet. Les nouilles doivent être faites à la main, ni trop fines ni trop épaisses et avoir moins de quatre heures, explique-t-elle. Le gingembre se grille au barbecue, et le bouillon d'os de bœuf et d'épices mijote pendant pas moins de huit heures sur un feu de charbon braisé. "L'odeur parfumée du pho fait partie de la beauté du plat", poursuit la chef. Le bol à base de boeuf au départ s'est enrichi d'une version au poulet à partir de 1940, lorsque l'invasion japonaise a raréfié la viande.

"SIMPLE ET SOPHISTIQUÉ"



L'origine de cette recette fait toutefois débat. Le bœuf était plutôt absent de la cuisine traditionnelle vietnamienne, où les bovins étaient utilisés comme animaux de trait. Certains attribuent donc la présence grandissante de la viande rouge dans les assiettes à l'arrivée du colonisateur français, au XIXe siècle. Didier Corlou, ex-chef de l'hôtel Métropole de Hanoï, le qualifie de plat "vietnamien avec une influence française". Son nom "pourrait venir de la similarité avec pot-au-feu", avance-t-il, évoquant le lien entre l'échalote grillée du premier et l'oignon du second. D'autres placent ses origines dans la ville de Nam Dinh (Nord), centre industriel textile de l'époque, où un cuisinier œcuménique aurait inventé le pho pour plaire aux ouvriers vietnamiens comme aux Français. D'autres encore affirment que la sainte soupe préexistait à l'arrivée des envahisseurs.

Qu'importe, tranche Didier Corlou, "le pho est l'une des meilleures soupes du monde". D'ailleurs, "la cuisine vietnamienne est la meilleure du monde". Mais reconnaissance n'est pas idolâtrie. Dans ses trois restaurants de la capitale, il propose un pho au saumon et un autre au foie gras, pour la bagatelle de 10 dollars. "On ne peut pas mettre le pho au musée", justifie-t-il. De fait, la déclinaison va jusqu'à inclure le très réputé bœuf de Kobe, faisant monter le prix du bol à 40 dollars. Tracey Lister, qui dirige le Hanoi Cooking Center, une école de cuisine locale, veut que le Vietnam reste fier et maître de son chef-d'œuvre : "Le pho représente la cuisine vietnamienne. C'est un plat simple et pourtant très sophistiqué. C'est un plat très élégant. C'est un classique".

Source http://www.lemonde.fr/style/article/2013/01/24/le-pho-le-bouillon-vietnamien-centenaire-acclame-dans-le-monde_1821594_1575563.html
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nourriture peu ragoûtante

Message  Admin le Jeu 7 Mar 2013 - 7:48



Here's the article, with photo and more
http://migrationology.com/2012/12/how-to-eat-scary-insects-worms-and-bugs-in-thailand/

Thailand is an absolutely amazing country to visit and it happens to be very famous for it's cuisine. There is Pad Thai, soup noodles, coconut milk curries, stir fries, and then there's the notorious bug carts! That's right, makeshift motorcycles prowl around and vend a bunch of edible insects that are fried up and ready to be served as your next snack!

So in this episode of Migrationology Food TV, I decided to head over to a little stall selling insects, worms, and bugs and give nearly everything a try. This is not my first time to sample these bugs, I've had them a number of times before.

This particular cart had a selection of bugs and insects that included grasshoppers, giant water bugs, crickets both huge ones and small ones, silk worms, and bamboo worms. A small bag of the Tha bugs costs just 20 Thai Baht but I chose a huge bag for 100 Thai Baht, and let me tell you, it was way more than actually necessary. Anyway, after I chose the bugs I wanted in my bag, the vendor sprayed them all with a mist of soy sauce and added a dash of pepper to the entire mixture. She then handed my big snack of insects in Thailand! Yumm!

What to edible bugs, worms, and insects taste like? Well since they are all fried until pure crispiness and then heavily salted, they honestly taste kind of just like crunchy salty snacks - with a bit of a bug flavor to them. The grasshopper was fried to a complete crunch and when I bit into it, it just complete crunched down like a Cheeto would. The giant water bug is a bit of a funny creature, and you do not eat the wings which are simply too hard to eat. You pull apart the body and then kind of work to suck out the juices from the body first, which taste quite similar to scrambled eggs with a flavor of anise or black licorice, and then you dig out the head meat which tastes remarkably similar to mush crab that's gone bad. Next up, there were two different kinds of crickets. The big cricket which appeared to have gone wild, was extremely sharp. When I bit into it, it nearly cut the side of my cheep with its razor sharp claws. It wasn't my favorite. The smaller crickets are alright but give one's mouth a little dryness. As for the worms, the silk worm was not entirely crunchy and I could almost detect a hint of peanut in the body. It was soft consistency wise and was actually quite flavorful. The bamboo worms on the other hand literally almost tasted like popcorn. If your eyes were closed, you would not even know you're eating a bug or worm, but you'd honestly think you were at the movies munching on a bag of salted popcorn!

What is the best edible bug or insect on the Thai insect cart? Well, they all don't have a lot of flavor, but I'd have to say that my favorite of everything is grasshoppers. They are funny to look at and they are also really good to eat. After the bamboo worms, grasshoppers are probably the most crispy of all the creatures consumed in this video (if you heard the crunch!).

So there you have a guide on how to eat scary looking insects, worms, and bugs in Thailand, and just to reassure you, they are all safe and edible to consume!

avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nourriture peu ragoûtante

Message  Admin le Ven 15 Mar 2013 - 7:55

avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Vietnam - Rectums et pénis d'animaux de retour dans les assiettes

Message  Admin le Mer 14 Aoû 2013 - 3:07

Le gouvernement vietnamien a donné son feu vert à l'importation de rectums et de pénis surgelés d'animaux aux fins de consommation, a rapporté mardi le Viet Nam News.

L'importation de ces organes, et d'une partie du système digestif des volailles, avait été interdite à l'été 2010 parce que le ministère de l'Agriculture et du Développement rural - dont l'acronyme anglophone est «MARD» (Ministry of Agriculture and Rural Development) - voulait s'assurer que les législations sur le contrôle de la qualité étaient adéquates.

«Pourquoi importons-nous ces organes alors que les gens dans d'autres pays ne les mangent pas?» s'interroge Le Ba Lich, de l'association agro-alimentaire du Vietnam, tout en ajoutant que ces organes présentent un risque élevé d'infection pouvant transmettre des maladies «alors que la gestion de l'hygiène alimentaire au Vietnam est inefficace».

Selon le Viet Nam News, les aliments feront l'objet de tests avant d'obtenir la permission d'entrer au pays.

La contrebande de ces organes était jusqu'à présent une activité facile, d'après le média local.

http://fr.canoe.ca/infos/insolite/archives/2013/08/20130813-201100.html
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nourriture peu ragoûtante

Message  Admin le Dim 8 Sep 2013 - 10:00

avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nourriture peu ragoûtante

Message  Admin le Mer 18 Sep 2013 - 7:35

avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nourriture peu ragoûtante

Message  Admin le Lun 30 Sep 2013 - 22:17



Dog meat trade in Vietnam. Although illegal dog meat sales happen on the road side every day in Vietnam. It is a mainly Northern dish but sometimes makes its way down south to Saigon.
In this video an illegal dog meat salesman threatens me with a machete after being goaded by an old woman who tells him I'm a cop.
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nourriture peu ragoûtante

Message  Admin le Sam 5 Oct 2013 - 22:01

avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nourriture peu ragoûtante

Message  Admin le Mer 9 Oct 2013 - 10:00

avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nourriture peu ragoûtante

Message  Admin le Ven 8 Nov 2013 - 9:46

avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nourriture peu ragoûtante

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum