La musique Isaan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La musique Isaan

Message  Admin le Mer 7 Avr 2010 - 5:54

source http://michjuly.typepad.com/blog/2010/04/le-malheur-des-uns.html

Il y a un bon et un mauvais côté à toute chose. En ce moment par exemple, beaucoup de commerçants se plaignent du manque à gagner occasionné par l’invasion du Central World de Bangkok par les « rouges »... « Le bon côté de cette occupation, c’est qu’ils ont apporté avec eux la musique isaan dans la cité » ont fait remarquer des employés de Siam Central. Elle y était déjà cette musique venue des terres lao-isaan, mais sûrement plus discrète, et plutôt sur les chantiers, dans les soïs et dans les taxis plutôt qu’à Siam Paragon, ce concentré de boutiques chics et de marques aussi prestigieuses qu’inaccessibles. Un bon nombre d’employés ont dû renoncer à leur voiture chérie, pour cause d’embouteillages, ou plutôt d’inaccessibilité au quartier Rajaprasong….du coup, ils découvrent la marche à pieds. Et pourquoi pas le vélo comme à Paris ? « Moyen de transport ultra branché »… voilà ce que j’essaye de faire comprendre à mes amis thaïs, qui pensent que je plaisante et me moque d’eux et qui, de toute façon, n’ont pas encore évolué vers la « bobotitude » parisienne. Autre avantage, et là, c’est un des trois leaders rouges qui le fait remarquer, le Skytrain aurait enregistré cent mille passagers de plus qu’en temps normal.

Mais revenons à la musique isaan, celle qu’on appelle « raam » (prononcez « laam »). Musique irrésistible, qui fait bouger les pieds, les bras et les mains, fait naître le sourire sur toutes les lèvres, des jeunes et des vieux, et qui, par-dessus tout, possède ce pouvoir magique, mystérieux, miraculeux, fantastique, de faire oublier la vie de buffle des paysans du nord-est. Musique joyeuse pour peuple lourd. Musique capable de réveiller les morts de « Phi Tha Khon », la fête des esprits de Dansaï. Une musique qui accompagne les isaans tout au long de leur vie. La vraie Thaïlande est là-bas entre Ubon Rajathani, Sri Saket, Yasothon, Roi-Et, Buriram, Udon Thani. Perdez-vous dans les villages écrasés de soleil, suivez votre instinct ou la musique, et souriez… vous serez invité partout par des gens qui ont le cœur gros faute d’avoir le porte-monnaie rempli.

Et puis écoutez du Khaen, « c’est un instrument originaire du Laos, un assemblement plus ou moins grand d’orgues en bambou dans lesquels on souffle. Alors fermez les yeux….vous entendrez le vent qui froisse les bambous, vous saisirez l’imperceptible murmure de l’eau dans les rizières et le frémissement des épis de riz sous le soleil. Certains disent même qu’ils perçoivent la plainte des grenouilles tigrées, mais seulement le soir. Déclarations d’autochtones bien sûr. Mais ce n’est pas tout. A l’écoute du khaen, les pieds des filles et des garçons se mettent aussitôt en mouvement, les corps ondulent et les mains dansent dans l’air tel des papillons tout juste sortis de leur chrysalide, tandis que les femmes soupirent et que les vieillards pleurent, pris d’une soudaine nostalgie. Méfiez-vous du khaen, il faciliterait les élans amoureux. Sur les autochtones c’est sûr. Sur les étrangers, on ne peut le certifier… »*

J’espère que la musique isaan et son pouvoir magique seront plus forts que la violence qu’incompréhension et manipulation ont fait naître dans le cœur des gens du nord-est.

….. Tandis que les « Look Khaeaw », les « enfants de cristal » de l’ethnie Shan du nord ont quitté leurs oripeaux après 3 jours de fête, pour devenir, l’espace d’un été, de gentils petits moines qui, eux, n’auront plus droit du tout à la musique.

avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum