Vang Vieng : entre Laos sauvage et débauche occidentale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vang Vieng - la ville Ding Dong

Message  Admin le Ven 30 Avr 2010 - 6:19

Au nord de Vientiane, la capitale du Laos, une petite ville tranquille sur les rives d'un affluent du Mekong, la Nam Ou. Ville ou ses habitants coulaient des jours heureux jusqu'a l'arrivee massive de touristes en provenance de la Thailande : jeunes, denudes et anglo-saxons pour la majorite. Des centaines de touristes envahissent donc quotidiennement le centre ville de Vang Vieng, ivres morts. Surtout la nuit tombee, lorsque les bars distribuent des seaux de whisky local ("Whiskey Bucket"). Gueule de bois assuree.

(+16 pour cent de touristes au Laos l'annee derniere soit 2 millions : troisieme revenu du pays)

(Le Laos est ouvert au tourisme depuis 1989 seulement)

Ayant trouve un charmant bungalow le plus loin possible des restaurants ou les menus "happy" sont legions, ma voisine s'est averee etre ma copine de train, la foldingue canadienne Amber ! Heureux hasard !

(Entendre par "happy", mets plus ou moins delicatement accompagnes d'herbe -et pas de Provence-, d'opium ou de champignons hallucinogenes.)

Avec Amber, nous n'avons pas voulu faillir a l'adage "A deux, on est plus forts" et entre deux randonnees a pied ou en velo et visites de grottes spectaculaires, j'ai cede et accepte de descendre la Nam Ou sur... une chambre a air de tracteur !!! Du tubing qu'ils appellent ca et d'apres le Lonely Planet, c'est une etape incontournable sur la route de l'Indochine : faut qu'ils arretent les champignons au Lonely Planet...

(un couple de francais, Guide du Routard a la main, habilles en Quechua de la tete aux pieds, a l'interieur d'une grotte :

Elle : "Ca va, mon coeur ? Je t'entends glisser.

Lui : Non, bebe, ca va. Et toi ? T'es sure que tu veux aller plus loin ? C'est sombre...

Elle : Oui, tu as raison, mon coeur, il fait sombre dans cette grotte. Faisons demi-tour")

Apres avoir laches 55 000 kips chacune soit un peu plus de 5 euros a un type pas souriant qui nous a marque telles des vaches en nous ecrivant un numero sur la main avec un feutre indelibile, nous avons grimpe a l'arriere d'un pick up avec 8 autres donzelles, toutes blondes. Un quart d'heure plus tard, nous nous retrouvions, notre chambre a air sur la tete, au bord de la Nam Ou, pres d'un bar ou hurlait Rage Against The Machine et ou une enseigne lumineuse et clignotante affichait : FREE SHOTS.

OK, OK... le deal est donc autant de descendre le fleuve que de verres d'alcool !!!

Nous voila donc parties, pour une journee entre paresse sur l'eau et alcool local macerant dans des copeaux de bambou et BeerLao. A un mois de la mousson,le niveau de l'eau est au plus bas et souvent nous devions nager pour ne pas stagner tout en soulevant nos fesses pour ne pas se prendre un coup de rocher.

(Les serveurs alpaguent les clients en leur jetant une bouteille en plastique attachee au bout d'une corde qu'ils tirent pour les approcher de la rive)

(alors que je quemandais un simple bol de riz, on m'a propose de l'assaisonner avec de l'opium...)

Deux jours plus tard, pour feter notre depart de Vang Vieng, nous voila parties faire la tournee des bars ou nous avons rencontre Derek, originaire du nord de l'Angleterre.

(D'Ecosse ? Non du nord de l'Angleterre pas du Royaume-Uni ! Oups...)

Alors que nous rigolions fort bien (notamment de mon anglais pourri qu'il parait que j'utilise des expressions desuetes...), nos seaux a la main, et apres avoir rencontre un realisateur coreen, recemment prime a Seoul pour un court metrage d'animation, nous atterrissons au Rock Bar ou la musique est juste impossible. Ni une ni deux, je m'en vais alpaguer le DJ qui s'avere etre un... Ipod ! Oh ! Oh ! Apres une tres courte negociation avec le boss du bar, je branche mon ipod et debute un set de deux heures avec Superstition. Suivront Bille Jean, Kiss, I want you back... Carton plein pour Last Nite des Strokes. Le bar s'est rempli et les consommations ont afflue ; heureux que je l'ai rendu le boss qui me repetait : "Free beer for you. Free beer for you".

Alors que la soiree battait son plein, une coupure d'electricite generale a plonge des centaines de fetards dans le noir. Des avalanches d'eau se sont abattues subitement sur nous. Le tonnerre s'est mis a gronde et des rafales de vent emportaient tout sur leur passage. Petit moment de panique... c'est que nous avions 20 minutes de marche avec Amber et quatre ponts suspendus en bambou ne repondant a aucune norme de securite existante a traverser. Apres une heure de tergiversations, Derek nous a propose de nous escorter (quels gentlemen, ces anglais !). Heureuse qu'il prenne cette decision car Amber etait comment dire... tres tres saoule ? En vrai, elle etait incapable de marcher droit. Un metre de large a peine qu'ils font les ponts... Resultat des courses ? Deux chutes pour Amber dont une d'un des ponts : une jambe egratignee seulement pour une chute d'un metre sur des cailloux (et pas dans l'eau... Ouf !). Une tong de perdue pour Derek et un vol plane dans la boue en essayant de retenir Amber qui glissait. Rien pour moi qui tenait la torche et decuitait aussi rapidement que mes vetements se mettaient a pisser la flotte.

Beaucoup d'inconscience (Amber). De flips (moi). De rigolades (tous).

Veni. Vidi. Vici.

Vang Vieng, le 28 avril 2010

source http://indorama.typepad.fr/indorama/2010/04/vang-vieng-la-ville-ding-dong.html

http://indorama.typepad.fr/indorama/l
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Vang Vieng : entre Laos sauvage et débauche occidentale

Message  Admin le Mer 11 Aoû 2010 - 7:21

Mieux connue pour ses fêtes débridées que pour ses paysages à couper le souffle, Vang Vieng fait peur mais mérite pourtant le détour...

A mi-chemin entre Vientiane la capitale et Luang Prabang, l’ancienne cité royale classée par l’Unesco, Vang Vieng est une petite ville ceinturée de montagnes, située au bord d’un affluent du Mékong. Bourgade paisible au cadre enchanteur, Vang Vieng est aussi devenue le rendez-vous de la jeunesse anglo-saxonne qui en a fait un incontournable de la fête. Une destination faite de paradoxes qui ne laisse pas indifférent, on l’adore ou on la déteste. Pourtant, une troisième voie est possible...

Un « springbreak » à la sauce lao
A l’instar de Cancun au Mexique, Vang Vieng est devenue en quelques années le lieu de ralliement par excellence des « backpackers » anglo-saxons, de passage dans la région. Endroit branché pour une foule bruyante de jeunes routards, avides de faire la fête et de rencontrer leurs semblables.

Sur « Party Island », qu’on rejoint par des ponts en bambous, quelques établissements à la décoration sommaire où s’agglutinent dès la nuit tombée une faune bigarrée à la peau rougie par le soleil. Les baffles crachent les derniers tubes à la mode tandis que le bar s’amoncelle de « buckets » abondamment garnis de pailles, pour partager entres amis.

Petits sceaux remplis de glace, de boisson énergétique et d’un alcool local au choix, c’est le moyen le plus économique pour se saouler au plus vite.

Tout ce beau monde se dandine sur la piste, son petit sceau à la main, dans une ambiance générale qui rappelle les clips californiens de MTV.

Difficile ici de trouver quelque chose de lao, si ce n’est quelques serveurs affairés derrière le bar ou des adolescents qui jonglent avec des bolas enflammées, histoire attirer la clientèle.

Il faut dire que les touristes ne viennent pas vraiment à Vang Vieng pour y découvrir la culture laotienne mais pour faire la fête un maximum avant de rentrer chez eux. Le climat est tropical, les autorités conciliantes et le niveau de vie local permet de boire pour pas cher.

Le matin, ces noctambules sont absents de la ville. Les heures passant, de petits groupes se rassemblent dans les restaurants histoire de se « remettre de la veille ».

Ils sont facilement reconnaissables à leur style vestimentaire : en short et torse nu pour les garçons, en maillot pour les filles ou mini-short pour les plus prudes.

Dans la culture bouddhiste il est de bon ton de se couvrir mais bon il ne faut pas trop leur en demander, la plupart pensent que bouddha est un bar à la mode.

Le rituel est immuable. Après s’être restauré de burgers ou de pizzas, en regardant des épisodes de la série « Friends » qui passe en boucle, il est temps de se mettre en route vers la rivière pour le « tubing », l’activité principale de la journée.

La rivière infernale
Quelques kilomètres en amont de la Nam Song, se trouve le point de départ de la descente en « tubing », des bouées fabriquées avec des chambres à air, qui permettent de se laisser dériver au gré du courant. Le principe est simple. Des bars en bambous sont installés le long de la rivière et dès qu’une escale vous tente il suffit de crier pour qu’un rabatteur vous remorque jusqu’au ponton.

Vu la concurrence féroce, les établissements rivalisent d’ingéniosité pour attirer le chaland.

Musique électronique au maximum, promotions sur les cocktails, ainsi qu’une multitude d’attractions aquatiques comme des tyroliennes, des toboggans et des trapèzes pour se jeter à l’eau. La jeunesse US en redemande.

Au menu dans les bars : de la bière, les classiques « buckets » mais aussi des drogues en tout genre pour que la fête soit plus folle. Herbe, champignons hallucinogènes, « space-cakes », LSD, opium,… on trouve de tout dans ce supermarché pour « clubbers ».

La détention de drogues au Laos est encore condamnable par la peine de mort mais ici ça n’a vraiment pas l’air de poser problème…

Un cadre naturel enchanteur
Si Vang Vieng à la mode américaine fait fuir la plupart des touristes de passage, elle se révèle, quand on lui en laisse la chance, un camp de base idéal pour explorer une région magique, peuplée de gens attachants.

Les fêtards passant leur temps entre les restaurants du centre-ville, le tubing sur la rivière et l’île de la fête, il ne faut pas longtemps pour les distancer. Muni d’une bonne carte des environs, il suffit de traverser la rivière pour se retrouver en rase campagne.

A l’extrémité du pont principal, trônent deux ogives d’obus, témoins d’un temps moins paisible où le Laos, victime de l’aviation américaine, fut plus bombardé que l’Allemagne et le Japon réunis durant la seconde guerre mondiale.

Plus loin, des kilomètres de sentiers s’étendent à travers les vastes étendues de rizières dominées par des formations karstiques typiques de la région. Nombre de grottes sont accessibles ainsi que certains versants pour les amateurs d’escalade.

La campagne de Vang Vieng regorge aussi de cours d’eau, de cascades et de lagons où se baigner pour fuir la chaleur de l’après-midi. Un vrai régal surtout lorsqu’on a bien sué pour y arriver. Comme partout au Laos, des temples jalonnent le parcours, témoins de la ferveur des habitants. Pas une grotte sans des statues de Bouddha baignant dans les effluves d’encens, pas un village sans quelques bonzes aux robes safran.

Partez à la découverte à votre rythme, à vélo ou à moto, au hasard des rencontres et des panoramas grandioses. Vang Vieng bénéficie d’un cadre exceptionnel avec des paysages à couper le souffle qu’il serait dommage de rater à cause de sa réputation sulfureuse. Lorsque l’on s’écarte du centre-ville, il ne faut pas longtemps avant d’être charmé par la magie des lieux.


source & photos à découvrir
http://voyagesasiesudest.suite101.fr/article.cfm/vang-vieng--entre-laos-sauvage-et-debauche-occidentale#ixzz0wHOmnvco

d'autres sujets de l'auteur ici http://voyagesasiesudest.suite101.fr/
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vang Vieng : entre Laos sauvage et débauche occidentale

Message  breiz77 le Mer 11 Aoû 2010 - 8:35

study On avait vraiment hésité pour faire un arrêt à Vang Vieng vu la réputation de la ville. Heureusement on a tenté le coup, les paysages sont grandioses dés la sortie de la ville et les gens vraiment attachants.
avatar
breiz77

Localisation : Seine et Marne
Messages : 295
Date d'inscription : 08/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vang Vieng : entre Laos sauvage et débauche occidentale

Message  mekong le Mer 11 Aoû 2010 - 11:26

ola le forum geek

dernier passage a vang vien en 2003 et je dois reconnaitre que ........j ai aimé
benoit encore 45 j et grandes grandes vacances
avatar
mekong

Localisation : LEUCATE PLAGE
Messages : 405
Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vang Vieng : entre Laos sauvage et débauche occidentale

Message  Admin le Mar 19 Avr 2011 - 16:16

Ca donne envie d'y aller ou non ? scratch

http://www.youtube.com/watch?v=8BKdnmuFoV0&feature=youtu.be
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vang Vieng : entre Laos sauvage et débauche occidentale

Message  Admin le Jeu 21 Avr 2011 - 1:43

que faire à VV ? http://www.southeastasiabackpacker.com/destinations/laos/vang-vieng
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vang Vieng : entre Laos sauvage et débauche occidentale

Message  DaveDevil666 le Mer 27 Avr 2011 - 10:45

Toutes proportions gardées, ça me fait penser à Las Vegas, le pire endroit visité aux Usa.
avatar
DaveDevil666

Localisation : Nord Pas-de-Calais
Messages : 4
Date d'inscription : 27/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vang Vieng : entre Laos sauvage et débauche occidentale

Message  Admin le Ven 7 Oct 2011 - 21:22

Une alternative au tubing



la ferme bio de Mr T’s http://www.southeastasiabackpacker.com/volunteering-at-mr-ts-organic-farm-in-vang-vieng-laos
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le Laos sévit contre le bourg de tous les excès

Message  Admin le Lun 27 Aoû 2012 - 6:05

Devenu synonyme des débordements des routards occidentaux, Vang Vieng ternit l’image de sérénité du Laos. Les autorités ont commencé à sévir.

En quelques années, le paisible bourg perché sur des falaises dominant la Nam Song, à une centaine de kilomètres au nord de Vientiane est devenu un véritable «dépotoir culturel», selon les termes employés dans un reportage publié fin 2011 dans le Southeast Asia Globe. Entouré de paysages à couper le souffle, il fait figure aujourd’hui d’«abcès» perdu au milieu de la jungle. Ses rues sont bordées d’auberges, de salons de massage et de boutiques pour touristes. L’alcool y coule à flot et toutes sortes de drogues y sont disponibles. Des hordes de routards occidentaux sont avachis devant des séries américaines quand ils ne s’enivrent pas ou ne s’adonnent pas à une des activités phares de l’endroit : le tubing.

Le principe est simple : se laisser dériver sur la rivière sur de grosses chambres à air, souvent de bar en bar. L’alcool aidant, beaucoup sautent des promontoires ou des plongeoirs improvisés. Mais depuis janvier, six touristes, dont trois Australiens, un Français, un Irlandais et un Américain, y ont perdu la vie, rapporte The Australian. En 2011, ils auraient été une vingtaine à trouver la mort, selon un décompte publié dans des médias occidentaux. Dans la plupart des cas, les victimes sont mortes noyées ou suite à des traumatismes crâniens.

Face à ces excès, déplorables pour le Laos qui souhaite préserver son image de destination culturelle et écotouristique, les autorités ont récemment fermé sept bars sur la rivière «après avoir découvert qu’ils servaient des boissons alcoolisées agrémentées d’opium et des champignons hallucinogènes», selon le Vientiane Times. Ce qui ne représente qu’un nombre infime au regard de la centaine de débits de boissons qui restent ouverts.

http://asie-info.fr/2012/08/25/le-laos-sevit-contre-le-bourg-de-tous-les-exces-58428.html
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Newsflash Laos! Is this the END of Tubing, Vang Vieng?

Message  Admin le Jeu 8 Nov 2012 - 16:07



http://www.southeastasiabackpacker.com/newsflash-vang-vieng-laos-the-end-of-tubing-vang-vieng
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vang Vieng : entre Laos sauvage et débauche occidentale

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum