Croisières sur le Mekong

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Croisières sur le Mekong

Message  natalie1 le Mar 7 Sep 2010 - 8:28

Les photos de Croisière Mekong privée sur le Song Xanh









Voir plus de photos d'autres croisières du Mékong

natalie1

Localisation : Paris
Messages : 4
Date d'inscription : 07/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Le delta du Mekong

Message  natalie1 le Mar 7 Sep 2010 - 8:33

Le Mékong est un fleuve d’Asie du Sud-Est, le quatrième fleuve de l’Asie par le débit – après le Yangzi Jiang, le Gange-Bramahpoutre et l’Ienisseï – et le dixième du monde, son débit étant de 284 km3 d’eau par an. Les chiffres concernant sa longueur varient de 4 350 à 4 909 km, la mettant en 1ère place, et son bassin versant draine 810 000 km². Né dans le Tibet oriental (sur les hauteurs de l’Himalaya), le Mékong arrose successivement la Chine (la province du Yunnan), le Myanmar, le Laos, la Thaïlande, le Cambodge et le Viêt Nam.

Environ 70 millions d’habitants vivent directement dans son bassin versant, situé sur des pays totalisant 242 millions d’habitants. Il est notamment utilisé pour l’irrigation, comme réceptacle de systèmes de drainage et d’eaux usées, pour la pêche et la pisciculture, la production hydroélectrique (grâce aux barrages comme celui au Yunnan), le transport et la fourniture d’eau pour l’industrie et les particuliers. Il est également connu pour ses habitations et marchés flottants. Une commission internationale (Mekong River Commission) est consacrée à une gestion transrégionale des conflits et problèmes liés au fleuve, dans une perspective affichée de développement durable[3] signé par la Thaïlande, le Laos, le Cambodge et le Viêt Nam. Le fleuve est à l’origine appelé Mae Nam Khong par l’ethnie Taï, répartie dans tout le bassin ; pour raccourcir, ils disent Mae Khong, signifiant « Mère de tous les fleuves » ou « Fleuve Kong ». Ce nom fut adopté par les Chinois, qui modifièrent un peu la prononciation, ce qui donne Méigông Hé ; le nom est redondant, signifiant « Fleuve Kong fleuve », redondance qui existe dans presque toutes les langues aujourd’hui. Pour la plus grande partie de sa longueur en Chine il est appelé le fleuve Lancang (chinois simplifié , chinois traditionnel :, pinyin : Láncâng Jiâng), signifiant « fleuve turbulent » (tout le fleuve, y compris la partie en Asie du Sud-Est, est appelé Meigong (chinois simplifié :, pinyin : Méigōng Hé)), et au TibetrDza-chu (pinyin Zá Qū). En birman il est appelé Mae Khaung, en thaï Mae Nam Khong (แม่น้ำโขง), en lao Mènam Khong , en khmer Mékôngk ou Tonle Thom (« grand fleuve »), et en vietnamien Cửu Long Giang (pour la section coulant dans le pays), ou Mê Kông (en entier). En thaï « kong » est une espèce de crocodile ; certains pensent que ce mot a évolué à partir de « kod » (คค) ou « kong » (โค้ง), étant tous les deux des adjectifs pour décrire les méandres et courbes d’un fleuve ou d’une route[4]. La source du fleuve, et donc sa longueur finale, est inconnue en raison de l’existence de plusieurs affluents dans un environnement d’accès difficile (terrain très accidenté). Les estimations vont de 4 350 à 4 909 km. Selon le relevé du China Science Exploration Association, la source est Lasagongma, située à une altitude de 5 224 mètres[5]. Elle est sur le mont Guozongmucha dans la province de Qinghai et forme le Zayaqu, reconnu par le Chinese Academy of Sciences comme la source du Mékong. Une expédition plus ancienne menée par Michel Peissel avait identifié le Zanaqu, plus à l’ouest au col Rupsa-la (4 975 m), comme source du Mékong. Près de la moitié de la longueur totale coule en Chine, où ce tronçon du fleuve est appelé « fleuve turbulent » en raison de ses gorges et précipices. Il quitte le pays à une altitude de seulement 500 m. Le fleuve forme ensuite la frontière fluviale entre le Myanmar et le Laos sur 200 km, à la fin desquels il rejoint son affluent le Ruak au Triangle d’or. Cet endroit marque aussi la séparation des haut et bas Mékongs. Le fleuve sépare alors le Laos de la Thaïlande avant d’entamer une section coulant uniquement au Laos qui est caractérisée par des gorges, des rapides et une profondeur d’à peine un demi-mètre pendant la saison sèche. Il s’élargit au sud de Luang Prabang, où il a inondé la région jusqu’à 100 mètres de profondeur et sur un rayon de 4 km ; son cours est très variable. Le célèbre siluriforme géant du Mékong était traditionnellement pêché dans cette région une fois par an, suivant des rites établis par la famille royale. Le fleuve redevient la frontière entre le Laos et la Thaïlande dans la section qui passe près de Vientiane (capitale du premier), et repasse ensuite seulement au Laos, où il forme la région de Si Phan Don (« quatre mille îles ») avant les chutes de Khone près de la frontière avec le Cambodge. On peut y voir des dauphins d’eau douce en danger d’extinction. Les chutes de Khone ne sont pratiquement pas navigables.

Source: mekongcroisiere.com

natalie1

Localisation : Paris
Messages : 4
Date d'inscription : 07/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Croisières sur le Mekong

Message  mekong le Mer 8 Sep 2010 - 8:05

salut nath

merci pour le lien study qui va m inspirer pour ma prochaine escale asiatique


benoit
avatar
mekong

Localisation : LEUCATE PLAGE
Messages : 405
Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Croisières sur le Mekong

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum