Portrait - Chaw Su, une femme sur l'Irrawady

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Portrait - Chaw Su, une femme sur l'Irrawady

Message  Admin le Jeu 9 Sep 2010 - 6:14

Elle rit. Elle sort du fleuve, sa peau brune encore toute flûtée d'une chanson-douche. Pas pour longtemps, la fin du jour est encore chaude et sèche corps et vêtements. Elle nous tourne le dos, face à l'Irrawady, et, loin devant le couchant arrive... D'autres se lavent aussi, ou font la lessive, la vaisselle, ou encore chargent de l'eau. Allées, venues, silhouettes dans le bruit de l'eau, bruit de la vie des hommes. Les gerbes bondissent sur un horizon plein de cris et de rires oranges. Bientôt roses, puis rouges, puis noirs. Et ce sera le silence à peine éclairé par quelques rares lumières. Elle est toujours là.

On s'approche de cet instant intime, peut-être trop intime pour une première rencontre? On n'a rien prémédité, on est juste attirés par sa présence. Elle se lève, se retourne, et son sourire nous apparait presque avant son visage. Elle sourit en même temps qu'elle rit. Ou l'inverse. Il y a plusieurs voiles d'emotion sur son visage, on les perçoit tous ensemble. Comment vous dire, il y a un fou rire enfoui sous ses paupières, une malice embusquée dans un coin du regard, un air de surprise illico transformé en paroles de bienvenue.

Un premier miracle, elle parle anglais. Un deuxième, l'appareil photo est accueilli lui aussi tout naturellement, comme un jeu.
Elle est plus belle que sa beauté. On dirait qu'on est devenus instantanément amis. Il fait rouge maintenant, nos corps sont des ombres dans le crépuscule, mais nous sommes ensemble et c'est autour d'un café dans la petite échoppe familiale, là juste à côté, qu'on poursuit nos échanges.

Elle nous parle de sa vie dans ce petit port. Une vie pas des plus faciles qu'elle assume avec une souplesse énergique, une ardeur impressionnante. Comme beaucoup d'autres, elle se bat, sereine, pour se glisser dans un quotidien fragile. Aînée de six enfants, elle fait vivre une famille de huit personnes. C'est la seule qui travaille. Qu'elle soit employée dans une blanchisserie, ouvrière dans une fabrique, vendeuse de beignets ou personnel d'un hôtel de luxe, qu'importe, elle gage 40 dollars mensuels. Elle a trente et un ans. Quel sera l'avenir ?

Pour l'heure, elle nous fait une place dans sa vie, l'avenir n'abolit pas le présent. Elle nous conseille, nous éclaire sur tout ce qu'on se demande ici, on s'échange nos anglais approximatifs et on se paye des fou-rires. On se reverra, dès demain. Et encore après.
On nous préparera un repas birman, on nous fera visiter la maison dans une petite ruelle au fond du port, elle nous emmenera voir son lieu de travail, elle nous offre du thanaka et la pierre pour le raper (enfin, ça c'est plus pour les filles, disons que les deux filles ont particulièrement accroché)...

On espère toujours, en voyage, rencontrer des personnes qui nous racontent leur pays, leur histoire un peu plus que les autres. On espère encore davantage créer des liens durables. Mais ça, on ne le sait ni avant, ni pendant. Seulement après. Elle pense partir à l'étranger quelque temps pour gagner mieux sa vie. Elle a étudié l'anglais et la littérature birmane, elle est très ouverte, lucide. Ses ressources malingres, à côté d'un monde qui a ses riches et ses très riches pas loin, n'ont pas aigri son caractère, elle semble au dessus des frasques des nantis. Elle cherche des solutions. Elle serait même prête à venir travailler en France, mais on sait comment la France accueille aujourd'hui... A Singapour, ils sont moins regardants pour exploiter les travailleurs, et dans les degrés du cynisme, ils sont même plus "généreux" qu'ici question finances.

Une histoire comme des millions d'autres. Elle n'a pas de rancoeur, seulement de l'espoir. Et son rire franc et jovial doit contenir toute sa force pour être si drôle et si communicatif. Elle rit sans doute encore, sa belle âme en écharpe, là, aux confins du fleuve.

Texte écrit par Valérie Négrel,
http://www.paspourdesprunes.com/birmanie/chaw-su-une-femme-sur-lirrawady
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum