Le Bob Marley birman cherche un espace de liberté dans le reggae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Bob Marley birman cherche un espace de liberté dans le reggae

Message  thanaka le Sam 11 Sep 2010 - 9:48



Il porte les couleurs rouge, jaune, verte de circonstance, soigne ses dreadlocks et adore que les Birmans le comparent à Bob Marley. Mais le chanteur Saw Phoe Kwar sait qu'un gouffre le sépare de son idole, notamment la liberté de parole.
"En Birmanie, beaucoup de gens m'appellent Bob... J'adore ça. Mais Bob Marley avait plus de liberté pour s'exprimer en Jamaïque avec sa musique. Ici, je ne peux pas faire ça".
Le musicien de 42 ans est soumis, comme tous les artistes du pays, à la vigilance de la junte, qui s'attaque à tout ce qui serait dirigé contre elle ou serait contraire aux valeurs bouddhistes.
Saw Phoe Kwar a donc souvent été confronté aux cadres de la censure depuis son premier album il y a dix ans, dans lequel trois chansons avaient été supprimées. Les textes "disaient que nous devons nous exprimer et agir vraiment pour l'avenir, pour la prochaine génération", se souvient-il.
Sa deuxième tentative a reçu un accueil plus surprenant. "Ils ont tout annulé parce qu'ils ne savaient pas ce qu'était le reggae. Quand ils compris que cela n'avait rien de politique, ils ont donné leur feu vert", explique-t-il.
"Mais ils m'ont fait payer 5.000 kyats (cinq dollars) pour chaque utilisation du mot +reggae+".
Le musicien est convaincu que le reggae est une forme d'expression plus puissante que le hip hop, le rock ou surtout la pop, qui domine la scène birmane. "Je vois de la liberté dans le reggae", assure-t-il. "Vous n'avez pas besoin de beaucoup de mots, mais ils sont porteurs de beaucoup de sens".
Ce père de deux enfants, né à Rangoun, a possédé sa première cassette de Bob Marley à 15 ans. Mais il ne l'a vraiment découvert qu'en travaillant sur un cargo, au début des années 90, avec ses collègues des Caraïbes.
Il se concentre aujourd'hui sur la musique, appliqué à envoyer des "messages de paix" sans jamais franchir les limites, avec son groupe "One Love". "Je chante sur la Birmanie indirectement. Sinon, je ne serais pas là", dit-il en éclatant de rire.
La Birmanie organise le 7 novembre les premières élections législatives depuis 1990. Le scrutin suscite des espoirs chez une poignée d'analystes, beaucoup de scepticisme, et une majorité de critiques qui dénoncent un processus de légitimation du pouvoir militaire.
Mais Saw Phoe Kwar reste à l'écart. "Je me concentre sur mon rôle".
D'autant que la censure n'est pas le seul obstacle à sa carrière. "Il y a des milliers de musiciens qui attendent leur tour pour se produire sur scène. Monter un concert peut coûter jusqu'à 5.000 dollars", explique un producteur d'événements qui répond au nom d'Ice Man ("L'homme glaçon").
Et si la jeunesse de Rangoun, l'ancienne capitale, est en ébullition, deux tiers de la population vit en zone rurale et se bat contre le dénuement. "Le pays pense à manger, à trouver un endroit pour vivre", explique Ice Man, 39 ans. "Vous allez au concert quand il vous reste de l'argent".
Mais le producteur croit en l'avenir du genre. "Même le meilleur DJ birman ne savait pas ce que c'était que le reggae, et maintenant tout le monde en parle". Quant à Saw Phoe Kwar, "il sera toujours une légende en Birmanie", dit-il sans détour. "Il a introduit le reggae".
La star en puissance, pour sa part, veut aller plus loin. "Je veux réduire le fossé entre le peuple et le gouvernement. Alors les autres compositeurs et moi pourrons travailler plus librement", explique-t-il.
"J'espère que cela arrivera de mon vivant".

source http://www.leparisien.fr/flash-actualite-culture/le-bob-marley-birman-cherche-un-espace-de-liberte-dans-le-reggae-11-09-2010-1064046.php

study


A lire aussi sur le forum http://www.asie-forum-voyage.com/l-espace-videos-cinemas-musiques-f8/birmanie-hip-hop-underground-rock-t585.htm study
avatar
thanaka
Admin

Localisation : il existe une application pour ça
Messages : 2606
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum