La vague spa atteint la Birmanie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La vague spa atteint la Birmanie

Message  Admin le Lun 25 Oct 2010 - 16:02

On connaissait les massages thaïlandais ou balinais. Il devient possible de découvrir les massages birmans. Les ouvertures de spas se multiplient en Birmanie (Myanmar) depuis que la junte au pouvoir a abandonné l’idée de contrôler directement le tourisme. Les privés, locaux ou étrangers, ont reconquis la liberté de profiter de la maigre manne du tourisme (seulement 20 % de celle-ci vont au gouvernement) et l’on voit des groupes, souvent asiatiques, ouvrir de luxueux spas. La clientèle luxe progresse en effet dans ce pays, boostée par le caractère très élitiste de la destination et par le développement d’une classe aisée locale.
Derrière ces nouveaux spas, phénomène qui pourrait paraître anecdotique, se profile un discret embourgeoisement du pays. Même si la situation politique paraît relativement bloquée, tous les observateurs locaux s’accordent à noter un assouplissement du pouvoir et l’émergence d’une classe moyenne. Le haut de gamme commence ainsi à se frayer une petite place dans l’industrie touristique, permettant de redécouvrir certaines traditions locales. Celle du massage est ainsi ancrée dans les coutumes birmanes et s’avère très différente des pratiques thaïlandaises car elle vise surtout à améliorer la circulation et à alléger les tensions, à coups de petites pressions sur les veines et les muscles. Les jambes, traitées de haut en bas, font l’objet d’un soin particulier.
C’est ainsi que des spas dans lesquels sont prodigués les meilleurs soins ont poussé dans tous les spots touristiques au cours des dernières années. L’ouverture la plus spectaculaire est celle d’un immense spa dans le site de Pagan par l’hôtel Aureum, le plus grand hôtel de Birmanie, qui fait partie d’une chaîne birmane mais est géré par un Français. Citons aussi le spa du Thiripyitsaya, l’un des deux meilleurs hôtels de Pagan, où est prodiguée toute la gamme des massages asiatiques, le projet de spa du Popa Mountain Resort et encore l’ouverture de la « suite spa » au Strand, l’hôtel mythique de Rangoon.
Des soins à base de tanaka, cette pâte jaune pâle miracle issue du bois de santal
L’Aureum Palace à Pagan a donc récemment ouvert un très vaste spa en bois comprenant une dizaine de salles de soin, toutes particulièrement spacieuses. On est loin ici des microcabines occidentales avec ces pièces généreuses, hautes sous plafond, rythmées par des poutres massives. Sol en marbre ou en terre cuite, boiseries dorées, murs de briques donnent la couleur locale. Les masseuses, dont la formation reste à parfaire, proposent des soins à base de tanaka, cette pâte jaune pâle miracle issue du bois de santal. Une fois pilée et humidifiée, elle devient une crème qui sert aussi bien d’antirides, d’adoucissant, d’antiperspirant (une idée qui devrait faire école) et de protection solaire. Son usage remonte à plus de deux mille ans et l’on en a retrouvé des traces dans les reliques du royaume de Bayinnnaung (XVe siècle) : la princesse Datulakayar utilisait déjà le tanaka.
Le spa du Strand, enfin, est à la hauteur de la réputation de ce mythique palace de Rangoon. C’est sans doute le seul à avoir intégré tous les codes des spas de luxe. Installé dans une suite, il a su mixer habilement les éléments du décor historique du palace avec les codes des spas contemporains : rangées de bougies diffusant une lumière tamisée, doubles tables de massage confortables décorées d’étoffes précieuses, bassin de fleurs, etc. Le massage birman pratiqué ici s’avère plus profond qu’ailleurs avec un vrai travail sur la circulation du sang, effectué avec le coude qui dessine un rude pointillé tout le long de la jambe, appuyant sur les veines comme pour mieux stimuler la circulation. Les membres sont étirés, allongés, malaxés avec adresse et ce massage peut se prolonger par un asian foot massage. Mais la clientèle locale de Rangoon préfère parfois aller à La Source, un salon de beauté et de massage à l’ancienne sans prétention aucune coté décoration, installé dans une maison située dans le quartier résidentiel (80, Inya Road). L’exotisme n’est-il pas aussi de pratiquer les coutumes locales les plus désuètes ?
Y aller :
Au départ de Paris, Singapore Airlines (SIA) propose un vol quotidien à destination de Yangon via Singapour. Le vol Paris-Singapour s’effectue en A-380, le nouveau paquebot des airs. Le vol Singapore-Yangon est opéré par Silkair, filiale régionale de SIA. Les passagers ont aussi la possibilité de faire une escale sans frais à Singapour pour découvrir la ville.
· Vol aller-retour en classe économique à partir de 1 020 € TTC.
· Vol aller-retour en classe affaires à partir de 3 930 € TTC.
Singapore Airlines, qui revendique le titre de compagnie la plus récompensée au monde à ce jour, met à la disposition de tous ses passagers un écran individuel haute définition de 27 cm donnant accès à plus de 1 000 programmes à la carte dont 100 films et 700 CD. En classe affaires, la compagnie propose le plus spacieux fauteuil du marché (86 cm de large), transformable en lit à 180°.
Les menus servis à bord sont concoctés par de grands chefs internationaux, dont Georges Blanc et Gordon Ramsay, tous deux 3 étoiles Michelin.
www.singaporeair.fr

source http://www.prestigium.com/news/voyage/la-vague-spa-atteint-la-birmanie-1648/
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum