Vietnam - quand la mégapole du Sud se découvre au fil de l'eau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vietnam - quand la mégapole du Sud se découvre au fil de l'eau

Message  Admin le Mar 25 Jan 2011 - 8:32

Les cinq compagnies que sont Viet Excursions, Bên Thành Tourist, APEX, Ngoc Phong et la sarl des jonques de Dông Duong viennent de signer le 22 janvier une convention de circuit par voie fluviale au départ du quai de Bach Dang (1er arrondissement) pour emmener des touristes au village des artisans et des artistes de Hàm Long (2e arrondissement), à Hô Chi Minh-Ville.

Celle-ci inaugure la mise en place de courts circuits sur le fleuve Saigon sur une initiative du Service municipal de la culture, des sports et du tourisme, lesquels promettent d'être très intéressants et de réserver de bonnes surprises aux touristes vietnamiens comme étrangers.

Ainsi, à bord de bateaux sur les eaux du fleuve Saigon, les touristes pourront admirer la beauté de Hô Chi Minh-Ville, ville des plus animées et dynamiques avec ses navires transportant des marchandises, des gens, ses buildings sur les deux rives.

Après 45 minutes de trajet, les touristes arrivent au village d'artisanat Hàm Long qui abrite 30 artistes, des sculpteurs et des peintres réputés de Hô Chi Minh-Ville. En ce lieu, outre admirer des tableaux, les visiteurs pourront regarder des numéros artistiques, participer à des ateliers de sculpture, de calligraphie, de fabrication de céramique.

Actuellement, la sarl des jonques Dông Duong n'organise de tels circuits que sur commande mais prochainement, elle organisera des tours quotidiennement, a annoncé An Son Lâm, son directeur.

Suivant le projet de développement du tourisme par voie fluviale, en dehors de la visite de ce village, la ville présentera prochainement deux circuits courts comme le quai Bach Dang-le canal de Tàu Hu, le quai Bach Dang - Nhà Bè - Village des artisan, et artistes de Hàm Long, des tours de moyenne durée tels que Saigon - province de Dông Nai, Saigon - Cu Chi - province de Binh Duong et le quai de Bach Dang - district de Cân Gio, et d'autres qui, actuellement en gestation, iront dans des provinces et villes comme Cân Tho, An Giang, Kiên Giang…, voire même au Cambodge et en Thaïlande.

"Le voyage par voie fluviale sera le produit touristique le plus important de Hô Chi Minh-Ville cette année. L'ouverture de ce circuit tour quai Bach Dang - Village des artistes et des artisans de Ham Long est un point de repère dans le projet de développement du tourisme par voie fluviale de la ville", a souligné La Quôc Khanh, directeur adjoint du Service municipal de la culture, des sport et du tourisme.

source http://lecourrier.vnagency.com.vn/default.asp?page=newsdetail&newsid=69328
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le Delta du Mékong depuis Saigon

Message  Admin le Jeu 27 Jan 2011 - 7:20



Nombreux sont les voyageurs qui, du Sud du Vietnam, veulent principalement voir le Delta du Mékong, découvrir cette immense plaine traversée par les neuf bras du fleuve des neuf dragons comme on l'appelle en vietnamien et naviguer sur les flots de ce dernier à la rencontre des habitants de la région.

Entre la frontière cambodgienne, Saigon et la Mer de Chine, ce sont 55 000 km de terre fertile qui vous tendent les bras. Chau Doc, Can Tho, Cai Be, Vinh Long, My Tho, Ben Tre, Tra Vinh… Autant de villes qui offrent des dizaines de possibilités d’excursions, autant de circuits pour les rallier entre elles.

Saigon, la Marseille du Vietnam, est bien souvent le point de départ d’un itinéraire de un ou plusieurs jours dans le Delta. Nombreuses sont les agences qui vous proposeront des formules adaptées à tous les budgets. Comment choisir une agence ? Quel tour faire ? Combien de temps ? Que voir dans le Delta du Mékong ? Voici toutes les questions que nous nous sommes posées, et voici quelques réponses en espérant qu’elles puissent vous aider.

À Saigon, vous trouverez plus ou moins les mêmes formules dans toutes les agences et les hôtels de la ville.

Pour les tours à la journée, vous aurez le choix entre deux types de tour :

- Les îles de My Tho : Le matin, on viendra vous chercher à votre hôtel pour vous emmener en 1h30 / 2h à My Tho, la porte du Delta. Sur le chemin, vous pourrez admirer les rizières, profitez-en, car ce sont les seules que vous verrez de la journée. Arrivés à My Tho, vous rejoindrez une des îles des environs pour déguster fruits frais et thé au miel en écoutant de la musique traditionnelle (attrape touriste n°1). De là vous emprunterez une petite barque (sans oublier votre chapeau chinois) (n°2) pour découvrir pendant 10 minutes les arroyos (ces petits canaux qui forment l’inextricable réseau du Delta) jusqu’à un petit atelier de bonbons à la noix de coco (n°3). Vous pourrez observer la fabrication, en déguster et en acheter le résultat. Avec un peu de chance, quelqu’un sera là avec un gros serpent pour vous offrir l’occasion d’une photo inoubliable (n°4). Vous prendrez ensuite un bateau à moteur qui en une grosse demi-heure de temps vous conduira sur une autre des îles où vous déjeunerez avant de reprendre le bateau pour une nouvelle grosse demi-heure de navigation. Une fois à terre, ce sera déjà l’heure de remonter dans le bus et de rentrer à l’hôtel.

- Le marché flottant de Cai Be : Le matin, on viendra vous chercher à votre hôtel pour vous emmener en 3h à Cai Be, un des marchés fluviaux les plus connus de la région. Sur le chemin, vous pourrez admirer les rizières, profitez-en car ce sont les seules que vous verrez de la journée. Arrivés à Cai Be, vous ferez le tour en bateau à moteur du marché flottant où normalement de petites barques viennent s’approvisionner en fruits et légumes auprès de bateaux plus gros (mais bon, ils ont la mauvaise habitude de faire ça très tôt le matin et là, il est déjà 11h30). Votre bateau vous mènera ensuite à un atelier de bonbons à la noix de coco (ça vous dit quelque chose ?). Après cette petite pause, vous irez, toujours en bateau, rejoindre un des bras principaux du Mékong pour atteindre une petite île. Là, vous emprunterez pendant 10 minutes une petite barque (sans oublier votre chapeau chinois) pour découvrir les arroyos (ces petits canaux qui forment l’inextricable réseau du Delta) jusqu’au restaurant où vous déjeunerez. Le bateau vous mènera ensuite à Vinh Long pour reprendre le bus direction l’hôtel.

Les agences de Saigon proposent ces deux tours en groupe à partir de 10 $, ce qui semble au premier abord être vraiment un bon prix. Il s’agit bien évidemment de tours en groupe (c'est-à-dire un bus plein, c'est-à-dire 30 ou 40 personnes). Pour des tours privés, il vous faudra compter entre 50 et 200$ selon le nombre de participants. Les tours de deux jours sont bien souvent un combiné de ces deux journées types et leurs prix commencent à partir de 20/25 $ en groupe, vous pourrez dormir à l’hôtel ou chez l’habitant (5 $ de plus), et choisir de faire le retour en bus ou en bateau (plus cher).

Nous ne saurons que trop vous déconseiller de choisir ces options. Ces programmes ont été confectionnés pour répondre aux attentes des touristes pressés et un peu faignants. Vous aurez l’impression de passer à côté du Delta, de n’en voir que le pire et de passer votre temps à attendre que vos amis du bus aient fini de faire joujou avec le serpent. Pire vous aurez le sentiment d’avoir perdu une journée de votre voyage. Même l’expérience en barque dans les arroyos est catastrophique (barques à la queue leu leu au paroxysme du cliché). Zéro authenticité au programme pour 4 ou 6 heures de bus.

Alors, comment faire ?

Plusieurs possibilités :

- Choisir d’y aller par ses propres moyens peut paraître un poil compliqué. En effet, le terminal de bus qui dessert la région est assez excentré et plutôt chaotique. Les agences essaieront, si vous cherchez à acheter un billet via leur biais, de vous décourager en vous expliquant qu’il vous faudra prendre un taxi jusqu’à un premier terminal, puis un bus, puis un autre bus, et que cela vous coutera, pour aller à My Tho par exemple, le prix de... Une super journée d’excursion tout compris avec eux ! Comme ça tombe bien. En réalité, si vous prenez un taxi Vina (une des trois compagnies gouvernementales aux compteurs honnêtes) pour le terminal de Mien Tay (District de Binh Chanh, à An Lan, à 10 km de Saigon), le prix restera raisonnable (4 ou 5 euros) et une fois sur place, vous demanderez (des bus pour My Tho, il y en a toute la journée, toutes les heures, et ça coute environ 40 000 dongs, c'est-à-dire 1,5 euro). Une fois à My Tho (ou dans la ville de votre choix), vous pourrez choisir de rayonner par vos propres moyens, en scooter par exemple si vous voulez allez plus loin dans le delta, en bus aussi c’est possible, ou tout simplement en bateau en restant dans les environs de My Tho. Vous aurez le même bateau à moteur juste pour vous pour 10/15 $ pour deux heures. D’accord, c’est le prix du tour complet à la journée, mais c’est aussi le prix de la liberté.

- Choisir une agence qui propose un tour différent. Il n’y en a pas beaucoup, mais on peut citer Innoviet (http://innoviet.com/ - 158 Bui Vien Street) qui propose un tour d’une journée à Cai Be (2 avantages : départ plus tôt + 1h de vélo l’après-midi dans les villages alentours) ou deux jours dans le delta chez l’habitant (avec du vélo aussi dedans). Les tours, qui peuvent être privés ou en groupe, sont plus chers (50$ minimum), mais sont bien pensés. L’agence Albatros Travel (4 Do Quang Dau Street) propose également un tour privé de deux jours en vélo dans le delta et pratique des tarifs moins élevés (le guide n’étant pas toujours disponible, pensez à prendre contact avec eux par mail travelviet08@yahoo.com ou au téléphone 08 38389487).

De notre côté, voici l’option pour laquelle nous avons opté sachant que nous n’avions que deux jours, une nuit à consacrer au Delta.

1. Nous avons pris le tour à My Tho d’une journée (avec l’agence du Beautiful Saigon 2 à 12$ par personne). Histoire de tester la formule et de sortir rapidement de Saigon. Une expérience douloureuse, peut être la pire de tous nos voyages.

2. Nous avons abandonné l’excursion après le déjeuner, de retour à My Tho, pour louer un scooter. Pas de boutiques de location près des quais d’embarquement, mais un hôtel en face où le gérant nous a trouvé quelqu’un ok pour nous louer son propre scooter pour 15$ les 24h, ce qui est très cher.

3. Nous avons passé l’après-midi à découvrir à notre rythme la région en ralliant Cai Be depuis My Tho. La route est superbe (en plus, c’est tout droit) et traverse de nombreuses plantations et de petits villages au charme indescriptible. 60 km bien goudronnés séparent My Tho de Cai Be, nous avions donc tout notre temps pour en profiter. Si la route enjambe des dizaines de rivières et de ruisseaux à l’aide de petits ponts, il faut par deux fois, embarquer le scooter sur un bac pour traverser (4000/5000 dongs la traversée au total).

4. Nous avons dormi à Cai Be. Il y a très peu d’hôtels sur place, car aucun tour ne prévoit de dormir là, on y vient seulement le matin pour le marché. Deux établissements rustiques sont situés sur la route principale et proposent des chambres à 10$.

5. Nous nous sommes levés assez tôt pour avoir le temps de trouver un bateau à moteur pour explorer le marché flottant et le fleuve. Adressez-vous directement aux gens que vous trouverez au bord de l’eau, en négociant, vous trouverez une embarcation pour 10$ les deux heures (négociez !).

6. Nous sommes rentrés par la même route jusqu’à Mytho, en prenant encore plus notre temps et en nous enfonçant dans les chemins de terres que nous croisions sur notre chemin.

7. Nous avons rendus le scooter en négociant de nous faire déposer au terminal de bus où nous avons trouvé un bus pour Saigon immédiatement (2$ par personne). 2h plus tard, nous montions dans un taxi pour rejoindre le centre-ville (5$).

Au total, cet itinéraire hybride nous aura couté 35 $ par personne (sans compter les repas, sachant que l’on peut manger pour 15 000 / 30 000 dongs). L’expérience n’était pas parfaite, mais nous avons eu un bon premier aperçu de la région et de son ambiance.

Pour finir, si vous arrivez du Cambodge, nombreux sont les voyageurs qui nous ont conseillé l’itinéraire fluvial jusqu’à Saigon qui permet de découvrir le Delta tout en ralliant votre destination. Si vous arrivez par le sud du Vietnam, n’attendez pas d’être à Saigon pour organiser votre tour dans le Delta, mais choisissez une autre ville sur le chemin pour y faire un stop et louer un bateau par vos propres moyens le temps d’une petite excursion.

Étonnamment, en ce qui nous concerne, ces deux journées auront donné lieu à plus de prise de tête organisationnelle que n'importe où ailleurs dans le monde. Il a été très difficile d’obtenir des informations pratiques sur place, la plupart de nos interlocuteurs à Saigon se sont révélés inutiles ou malveillants. Nous n’avons pas rencontré d’autres voyageurs ayant tenté une expérience différente de celles proposées par les agences, les guides papier ne s’étendent pas non plus sur le sujet, et Internet reste assez flou également. Nous espérons que les éléments que nous venons de vous fournir pourront servir de base à votre réflexion et que vous viendrez les enrichir dans les commentaires.

source http://www.tripteaser.fr/viet-nam/reportage/978/le-delta-du-mekong-depuis-saigon
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Tra Vinh et le Delta du Mekong

Message  Admin le Sam 29 Jan 2011 - 9:01

Et voila, notre periple vietnamien touche deja a sa fin. C’est la destination peu touristique de Tra Vinh (4h30 de voyage en bus local qui nous ont rappele aux bons souvenirs laotiens) que nous avons choisie pour recharger nos batteries avant une nouvelle aventure.

Autant dire qu’en arrivant dans ce coin isole du Delta du Mekong, nous avons quasiment l’impression de changer de pays avant l’heure. Le soleil brille et les habitants vivent tranquillement au rythme paisible de l’un des bras du Mekong, pechant ou cultivant les rizieres, riant surpris de nous trouver sur leur passage. Meme les motobikes semblent avoir amoindri leur rafut !

Et puis, un autre fait inhabituel – tout du moins au Vietnam – vient modifier le decors : le retour des pagodes bouddhiques de style khmer, fines, elancees et dorees ! Ici, c’est quasiment un tiers de la population qui est d’origine khmer, nous retrouvons les moines et leur tenue coloree, l’alphabet aux formes etranges…

Il n’y a au final rien a faire ici, sinon s’adonner a la contemplation des rizieres et leur vert eclatant qui s’etend a perte de vue, ou des pecheurs remontant leurs filets. Il faut dire qu’il n’y a pas grand monde dans les champs a cette eopque de l’annee, et comme souvent en Asie, nous retrouvons les hommes entrain de taper le carton en busant un cafe glace ou un biere local, attables au bar du coin (il y en a partout au Vietnam, meme dans les campagnes profondes).

On terminera ce periple sur une belle aventure humaine. Au bord d’une route, un vieu papi a la peau burinee arrete son velo devant nous et fait signe de nous suivre. On hesite, ayant toujours un peu de mefiance vis a vis des vietnamiens. Finalement emportes par notre curiosite, on fini par le suivre. Il n’arrete pas de repeter « number one ». Ok t’es le meilleur ?! En fait non, il nous emmene tout simplement chez lui, dans une maison en palme, au fin fond d’un chemin. On est entoure de rizieres, d’arbres a pomelo, durians, manguiers… et de vaches ! On se croirait presque revenu au Laos ou en Birmanie, on sent le denuement de ce vieillard. Vigoureux quand meme, il nous presente sa femme et ses gamins. On comprend qu’il est khmer. Il nous ramene toutes sortes de vieux bouquins en voyant Elise dessiner. Il nous prend les mains et les frotte de toutes ses forces contre son crane degarni. Il n’arrete pas de nous donner des tapes (amicales on suppose !). Il est heureux. Heureux que des etrangers, des blancs lui aient fait l’honneur de voir ou il habitait, d’essayer de lui parler, de passer un peu de temps avec lui en somme. Il cueille un pomelo que nous mangerons ensemble. Et puis… et puis rien ! Un regard, un petit signe de la main et l’on se quitte. On espere lui avoir porte chance Liung, merci a lui pour son hospitalite. Finalement, la gentillesse desinteressee semble encore exister.

Bref, a tous ceux qui ont oui-dire que le Vietnam ou les etrangers ne sont percus que comme des machines a fric, on vous repondra : faites simplement l’effort de prendre un peu de temps avec ces gens, de leur sourire et d’essayer de leur parler… et vous verrez qu’au final il existe des vietnamiens honnetes, desireux de vous faire partager leur culture…

source http://asie.blog-photo-nb.com/carnet-voyage-asie/vietnam-voyage-asie/tra-vinh-delta-du-mekong_1002.html

le blog http://asie.blog-photo-nb.com/


study
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vietnam - quand la mégapole du Sud se découvre au fil de l'eau

Message  Admin le Dim 30 Jan 2011 - 19:24



À l'intersection des trois provinces de Tien Giang, Vinh Long et Ben Tre, le fleuve Tiên, un des bras du Mékong, est le décor d’un des marchés flottants les plus connus du Vietnam : le marché flottant de Cai Be.

Visiter un marché flottant est une étape essentielle pour découvrir le delta du Mékong et s’imprégner de cette ambiance si particulière aux villes qui le parsèment, ambiance où l’eau, le fleuve, jouent un rôle prédominant dans le quotidien des habitants, et ce, depuis toujours. Ainsi, nombreuses sont les excursions, au départ de Saigon ou des autres villes principales du delta, qui proposent aux visiteurs d’embarquer pour ce voyage dans le temps.

Le marché de Cai Be est réputé depuis le XIXe siècle où, sous la dynastie des Nguyen, il était un des points de rencontre favoris des commerçants venus de toute la région. Si aujourd’hui les routes ont diminué le rôle du fleuve, les vendeurs se tiennent toujours prêts dès l’aube à écouler leur marchandise sous l’œil curieux des touristes. Ces derniers sont en effet de plus en plus nombreux à venir apprécier les scènes typiques qui se déroulent ici (devenant ainsi une nouvelle source de revenus pour les locaux) et vous ne serez pas seuls à pointer votre objectif sur les différentes embarcations.

Pour maximiser vos chances, nous vous conseillons de venir le plus tôt possible. Il parait que l’activité commence dès trois heures du matin, mais le lever du soleil suffira pour découvrir l’effervescence de ce petit monde aquatique le temps d’une croisière d’une ou deux heures. Sachez qu’après 9 h du matin, les bateaux de touristes sont plus nombreux que ceux de marchandises.

Cai Be est divisée en deux par le fleuve et, même si un pont a été construit, on le traverse encore en bac et il est toujours considéré comme une « rue » à part entière de la ville. A l’heure du marché, de gros bateaux remplis essentiellement de fruits annoncent la couleur de leur marchandise en accrochant un bel échantillon bien mûr de leur production au bout d’une longue perche. Ainsi, les acheteurs, naviguant sur de plus petites embarcations, n’ont pas besoin qu’on leur crie de quoi il s’agit et s’approchent du bateau qui vend ce dont ils ont besoin. Les transactions se font au-dessus de l’eau et l’on assistera à quelques jolis lancers de fruits de bateau en bateau.

Jacques, durians, ramboutans, pamplemousses, ananas... Les montagnes de fruits diminuent tandis que chacun rentre avec ses achats. Avec la flèche de l’église de Cai Be en arrière-plan, les photographes repartiront également avec une belle récolte.

Que vous ayez pris une excursion ou trouvé par vous-même une embarcation sur place, vous aurez le temps en deux heures de vous aventurer sur le Delta pour découvrir bien d’autres scènes, parfois pittoresques de pêcheurs dans l’eau jusqu’à la taille, parfois industrielle de grues elles aussi à moitié immergées. En retrouvant la terre ferme, ne manquez pas de vous promener sur les rives de Cai Be où se tient un marché terrestre encore plus riche en couleurs et en odeurs que celui auquel vous venez d’assister.

Pour info, voici la liste des autres marchés flottants du delta encore actifs. Pour les visiter, venez toujours le plus tôt possible et de préférence par vous-même.
- Le marché flottant de Cai Rang, le plus grand du delta et le plus touristique avec celui de Cai Be, se trouve à 6 km de Can Tho en direction de Soc Trang. Comptez 1h de bateau depuis Can Tho. En voiture ou en scooter, le marché est visible depuis la route, mais mieux vaut s’arrêter à l’embarcadère de Cau Dau Sau (près du pont) et faire 10 minutes de bateau pour l’apprécier.
- Le marché flottant de Phong Dien, à 20 km au sud-ouest de Can Tho, est le troisième marché important du Delta et un des plus pittoresques. Pour ceux qui veulent tenter un combo, il est possible de partir en bateau de Can Tho pour le rejoindre et découvrir celui de Cai Rang au retour. Comptez 5 heures d’excursion.
- Le marché flottant de Phung Hiep à 33 km de Can Tho.
- Le Marché flottant de Chau Doc (An Giang) près de la ville de Chau Doc.

source http://www.tripteaser.fr/viet-nam/reportage/993/le-marche-flottant-de-cai-be
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vietnam - quand la mégapole du Sud se découvre au fil de l'eau

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum