Thailande/Laos - Les Mlabri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Thailande/Laos - Les Mlabri

Message  Admin le Lun 18 Juil 2011 - 7:43

Quand la déforestation détruit les Mlabris


Dans la galerie de la Passerelle, Patrick Aventurier a immortalisé les cabanes éphémères du Peuple des feuilles jaunes. Les Mlabris, nomades chasseurs cueilleurs, se protègent ainsi des pluies de mousson. La forêt dans laquelle ils vivent isolés du monde, à la frontière entre le Laos et la Thaïlande, se réduit, compromettant leur avenir.

Rencontre furtive

L'auteur a commencé son travail photographique en 2000. « Le voyage et la première approche furent très durs. La forêt est très surveillée, les membres de la tribu, très méfiants, se déplaçaient tous les trois jours dans une jungle dense. Un mois a été nécessaire aux porteurs et éclaireurs pour trouver trois nomades. » Ceux-ci ont joué le rôle d'intermédiaire pour favoriser une rencontre avec Patrick Aventurier.

Lors du deuxième voyage, le photographe a retrouvé ses premiers interlocuteurs et a pu approcher une première famille. Ces rencontres ne duraient que trois ou quatre jours, avant que le groupe ne reparte. Il a alors « capté des moments furtifs » qui ont donné de magnifiques images rappelant un éden perdu.

Déforestation ininterrompue et déculturation

La déforestation bat son plein et oblige les nomades à s'en aller. « Environ 500 sont partis pour mendier ou travailler en Thaïlande. Les Évangélistes américains ont voulu les sédentariser, ont bâti des maisons, des écoles, les ont habillés. Ces peuples, croyant fortement aux esprits de la forêt, vivent une déculturation et sombrent dans l'alcoolisme », précise Patrick Aventurier.

Une tribu éteinte par la volonté des femmes ?

Le groupe des 30 nomades qu'a suivi le photographe « serait mort » selon lui. En effet, les femmes ne voulaient plus vivre en forêt car la vie y devenait trop dure. « Elles ont donc décidé, sans l'accord des hommes, de ne plus concevoir d'enfant et, pour certaines, d'avorter dans un acte de désespoir. Elles refusaient d'enseigner à leurs filles les moyens de survivre en forêt, signant ainsi l'arrêt de mort de leur tribu. »

Une ONG, ICRA Internationale, a racheté pour les Mlabris une partie des forêts, a construit des abris en bois dans la jungle. Mais pour quel avenir ?

Jusqu'au 30 septembre, Festival photo Peuples et nature. Gratuit.
Bretagne / Redon / Les Fougerêts / La Gacilly

http://www.patrickaventurier.com albums photos

source http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Festival-photo-quand-la-deforestation-detruit-les-Mlabris-_56060-avd-20110714-60897446_actuLocale.Htm



Reportage







Dissimulés dans des abris éphémères qu'ils reconstruisent inlassablement, à chaque étape de leur vie nomade, les Mlabri -surnommés ' les esprits des feuilles jaunes '- se cachent dans les forêts reculées du nord de la Thaïlande. Aujourd'hui grandement menacé de disparition, ce peuple encore très mal connu ne résiste pas toujours à l'appel des missionnaires et des autorités cherchant à le sédentariser. Malgré la déforestation et un contact croissant avec le monde moderne, certains tentent de conserver, envers et contre tout, leurs traditions ancestrales en communion avec la nature...




avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum