petites crémations Balinaises entre amis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

petites crémations Balinaises entre amis

Message  thanaka le Mer 22 Juil 2009 - 7:44

avatar
thanaka
Admin

Localisation : il existe une application pour ça
Messages : 2606
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: petites crémations Balinaises entre amis

Message  Invité le Mer 22 Juil 2009 - 11:06

Bon, il fallait faire la photo vous-même, parce que là, en vous mettant sur le côté çà fait bizarre toutes ces jolies femmes qui regardent le beau mec sans en avoir l'air rendeer

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: petites crémations Balinaises entre amis

Message  thanaka le Ven 22 Jan 2010 - 14:33

avatar
thanaka
Admin

Localisation : il existe une application pour ça
Messages : 2606
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

superbe cérémonie,

Message  Invité le Sam 23 Jan 2010 - 15:23

est-ce à Ubud ? les funérailles du Prince de Ubud, décédé l'année dernière ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: petites crémations Balinaises entre amis

Message  thanaka le Sam 23 Jan 2010 - 15:25

avatar
thanaka
Admin

Localisation : il existe une application pour ça
Messages : 2606
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: petites crémations Balinaises entre amis

Message  Admin le Dim 25 Avr 2010 - 20:40

Crémation royale à Ubud, Bali par Jean-Marc Dugas

Des milliers d'Indonésiens et de touristes se sont rassemblés le 24 juillet 2004 à Ubud, la capitale culturelle de Bali, pour être témoins de l’une des plus grandes crémation royales depuis un quart de siècle. Le matin du 6 Mai 2004, la veille de son anniversaire (selon le calendrier Balinais), Tjokorda Istri Muter, la sœur jumelle du dernier roi d'Ubud, s’était éteinte à l’âge de 94 ans, et son corps avait était embaumé, attendant la date de sa crémation. Dans la tradition Balinaise, la cérémonie de la crémation symbolise la libération des liens avec la vie terrestre de l’âme d’un défunt. Elle constitue un passage obligé pour sa réincarnation future. Cette cérémonie, célébrée sous la forme d’une fête réunissant les proches du défunt, prend une immense dimension populaire lorsqu’elle concerne une personnalité royale particulièrement aimée et respectée telle qu’a pu l’être Tjok Muter. Durant 6 semaines son corps embaumé a été conservé et veillé derrière les murs raffinés du palais d'Ubud, en attendant le jour propice à sa crémation déterminé par le calendrier Balinais. Des centaines de personnes se sont succédées pour déposer du riz, des fruits, des fleurs et des bâtons d’encens en guise d’offrande dans le pavillon où il était exposé, gardé par des statues de lions ailés. La dernière semaine, des musiciens et des danseurs de renom ont donné des représentations dans le palais pour honorer la défunte. Pendant ce temps, les meilleurs artisans et artistes de la ville se sont affairés à fabriquer les quatre traditionnels éléments de la cérémonie: la tour funéraire (Bade)chargée d’emmener le corps de Tjokorda Istri Niyang Muter jusqu’au lieu de la cérémonie, le Lembu, un sarcophage à l’effigie d’un taureau qui la transportera vers l’au-delà, et l’autel sur lequel sera brulé le Lembu. Enfin, le NagaBanda, l’objet le plus richement détaillé et décoré, est l’élément le plus important du rituel qui symbolise les liens qui relient l’esprit du défunt à sa vie terrestre. Tous les éléments de ces constructions sont assemblés selon des procédés ancestraux sans l’aide d’aucune vis ni clou. Ils sont maintenus grâce à des chevilles de bois et des liens de tissus. Une fois le corps hissé dans la tour par les hommes de la famille au moyen d’une rampe de bambou, et après qu’un prêtre de la famille royale l’ait symboliquement enflammée avec une flèche, libérant ainsi l’âme de la défunte de ses liens terrestres, le cortège peut s’ébranler sous les yeux émerveillés des Balinais. Pour rejoindre le site de la cérémonie, les 4 objets sacrés, l’autel en tête, sont portés par des dizaines de Balinais, précédés par la famille royale portant un arbre (symbole de vie), et par des prêtres et des musiciens. Pour la première fois depuis des décennies, renouant avec une tradition abolie par les colons Hollandais, ils ont revêtu des habits blancs, la couleur du deuil dans la tradition Hindoue( Les Holandais leur avaient imposé le noir en remplacement). Ils doivent parcourir environ un kilomètre à travers la ville. Les Pecallang, avec leurs sarongs à carreaux noirs, blancs et rouges encadrent la procession. Cette milice religieuse constituée d’hommes fournis par les différentes communautés de la ville, se charge d’ouvrir la marche et d’écarter la foule à grands coups de sifflets. Le convoi progresse difficilement sous les encouragements de la foule, et le sol est régulièrement arrosé pour éviter aux porteurs de glisser. Des lignes téléphoniques et électriques devront même être coupées pour permettre à la tour de 11 tonnes et 25 mètres de haut de passer. Sur le site de la cérémonie, on brûle de l’encens, des vendeurs ambulants proposent boissons et cacahuètes aux Balinais et aux touristes tandis que tout le monde s’installe pour assister dans la joie, au spectacle tant attendu de la crémation. Pendant ce temps, la garde royale effectue une dernière danse rituelle pour souhaiter « Bon voyage » à la défunte. Le corps de Tjokorda Istri Muter descendu de la tour est ensuite enfermé dans le Lembu, son véhicule vers l’au-delà, qui est disposé sur l’autel après maintes prières, et enfin brûlé, sous les acclamations de la foule en liesse, pendant que des prêtres brisent des flacons et répandent de l’eau sacrée sur le sol pour le purifier . Une cérémonie royale de cette importance est aussi l’occasion pour les habitants de l’île de procéder à l’incinération de dizaines de leurs proches, parfois morts les années précédentes, et déterrés pour l’occasion, à qui ils n’auraient jamais pu offrir une telle fête, ou encore d’autres membres de la famille royale. Ce sont 58 corps d’anonymes, et une cousine de Tjokorda Istri Muter qui ont donc été incinérés à ses côtés.

source & photos http://u.nu/8ywp8
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: petites crémations Balinaises entre amis

Message  Admin le Ven 27 Aoû 2010 - 7:09

avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Bali, island of gods

Message  Admin le Mar 8 Mai 2012 - 6:05



Bali is an Indonesian island located in the westernmost end of the Lesser Sunda Islands, lying between Java to the west and Lombok to the east. Most of Bali's population adhered to Balinese Hinduism while most of the remainder follow Islam. It is also the largest tourist destination in Indonesia and is renowned for its highly developed arts, including traditional and modern dance, sculpture, painting, leather, metalworking, and music.

Reportage photos ----> http://www.fotopedia.com/magazine/stories/RtDkPw1JMs4/Bali_Island_of_Gods#/items/2v7kMfimbpQ Idea
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: petites crémations Balinaises entre amis

Message  Admin le Sam 3 Nov 2012 - 7:14



Hanna Butler, the winner of World Nomads 2012 Travel Writing Scholarship, travelled to Southeast Asia to immerse herself in the local culture and write about her experiences.

In Bali, Indonesia, a simple afternoon drive took an interesting turn when Hanna came across a traditional Balinese cremation ceremony for a local priest in the middle of a sports oval. After assurance from her local guide, Hanna got up close and personal to see a raw, open ritual for the departed that was every part a celebration.

Find out more about World Nomads Scholarship program: http://scholarships.worldnomads.com/

Read about Hanna's Southeast Asian adventures: http://journals.worldnomads.com/hanna
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: petites crémations Balinaises entre amis

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum