L’homme qui photographiait les rêves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L’homme qui photographiait les rêves

Message  Admin le Dim 8 Jan 2012 - 9:14



Vietnam, Thaïlande, Birmanie, Brésil, Inde, Argentine, Australie… Il a fait le tour du monde l’appareil photo en bandoulière. Dans des clichés engagés et poétiques, Romain Philippon a pris sur le vif des dormeurs en “action”. Un projet photographique que l’on retrouve dans un album qui est loin d’être soporifique.
“Inconscience”. C’est le titre de son nouveau recueil photo. Pourtant, l’œil vif et aux aguets, Romain Philippon a pleinement conscience du monde qui l’entoure. Une sensibilité qui s’imprime sur la pellicule, comme un fil conducteur de son art. “J’essaye d’avoir une photographie militante”, explique le jeune artiste. Ainsi, lorsque ce touche-à-tout s’adonne à la caméra dans la famélique ville de Kingston (Jamaïque), il ne porte pas de regard misérabiliste. Dans ce documentaire, réalisé il y a quelques années déjà, il filme des portraits croisés d’individus dont “la volonté est de s’en sortir”, sans passer sous silence la réalité politique et sociale. Et de s’intéresser toujours à des sujets singuliers, sur lesquels peu de caméras se braquent.

Ainsi, en tant qu’assistant-réalisateur, Romain participe au documentaire de Gilles Remiche, “Ghetto Millionnaires”, qui met la lumière sur les “sapeurs” de Kinshasa, des jet-setters congolais qui rêvent d’incarner la réussite occidentale avec des vêtements griffés mais qui n’ont pas un sou. Toujours avec ce réalisateur belge, dans “Marchands de miracles”, il s’intéresse aux prédicateurs religieux qui promettent richesse et guérison par la prière. Un film-vérité épuré, centré sur l’humain. Mais c’est au huitième art que ce trentenaire consacrera le plus de son temps. En 2004, paraît son premier livre photographique,“Terre précieuse”, un carnet de voyage qui donne à voir les paysages contrastés de Madagascar entre Tananarive et Fianarantsoa et des tranches de vie de sa population - les bénéfices ont été entièrement reversés à l’association Terre des hommes.

“Ce qui était au début un amusement s’est rapidement transformé en fascination”

Le livre qu’il publie aujourd’hui est le fruit de plusieurs années de travail. Avec sa série photographie “Inconscience”, Romain Philippon a immortalisé les dormeurs tout autour du monde. Inde, Thaïlande, Vietnam, Laos, Cambodge, Birmanie, France, Brésil, Argentine, Australie, Bolivie… il a arpenté les quatre coins du monde et ramené dans sa besace photographique des photos cocasses et touchantes d’inconnus dans les bras de Morphée. “C’est en Inde que j’ai eu le déclic, se souvient Romain. Ce qui était au début un amusement s’est rapidement transformé en fascination, mêlée à l’excitation des prises de vues.”

Pas de téléobjectif pour voler les photos, Romain utilise une courte focale afin d’être au plus près de son sujet. L’œil du photographe est intrigué par ces rêveurs : “J’aime bien l’idée de tout ce qu’un dormeur suggère. Pourquoi dort-il ? À quoi rêve-t-il ?” Son travail laisse donc place à l’imagination. Et même si les paupières sont fermées, chaque photo raconte une histoire différente, jamais innocente. Il décrit son projet comme “une bonne représentation de la société mondiale et de son déraillement, de ses habitants épuisés d’y vivre mais également de la douceur et de l’humour, comme l’espoir qui nous reste.”

Dans le coffre d’une voiture, sur un bateau, une moto, un pousse-pousse, dans un bus, une boutique ou à même le sol, les dormeurs sont shootés dans des situations souvent incongrues et pittoresques. Militantes ou drôles, ces photos, regroupées dans un ouvrage en vente sur Internet (1), sont avant tout poétiques et nous font voyager à travers les us et coutumes des pays traversés, sans jamais nous fatiguer.

Marie Payrard

source http://www.clicanoo.re/11-actualites/14-culture/308906-l-homme-qui-photographiait-les.html



"Inconscience" est un projet photographique sur les dormeurs autour du monde.
Site web www.pendantcetemps.fr/


Inconscience est un projet photographique sur les dormeurs autour du monde.

Il y a quelques années, j'ai commencé à photographier les dormeurs que je croisais pendant mes voyages, au détour d'une rue ou à l'ombre d'un kiosque. Ce qui était au début un amusement s'est rapidement transformé en fascination, mêlée à l'excitation des prises de vues. J'ai vu dans cette thématique tout ce qui a construit mon travail photographique : du social mêlé à de la poésie. Une bonne représentation de la société mondiale et de son déraillement, de ses habitants épuisés d’y vivre; mais également de la douceur et de l’humour, comme l’espoir qui nous reste.





.../.... la suite ici ----> http://fr.ulule.com/inconscience/


avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’homme qui photographiait les rêves

Message  Ma Poule le Dim 8 Jan 2012 - 9:23

Excellent, je suis fan study
avatar
Ma Poule

Localisation : Strasbourg
Messages : 87
Date d'inscription : 30/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re : L’homme qui photographiait les rêves

Message  Dee Ka le Sam 14 Jan 2012 - 11:59

Voici ma modeste contribution à ce magnifique sujet, prise le 30.12.11

avatar
Dee Ka

Localisation : Ici et ailleurs
Messages : 2
Date d'inscription : 13/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’homme qui photographiait les rêves

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum