Bangkok : L’embauche old school

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bangkok : L’embauche old school

Message  Admin le Mer 15 Fév 2012 - 15:14

« A Bangkok tu vas voir, les entretiens d’embauche c’est à 3h du mat’ bourrés », me disait un ami sobre. Et c’est vrai. Pour trouver un boulot, rendez-vous dans un bar lounge samedi soir. Plutôt rafraichissant, quand on vient du pays des fonctionnaires. Alors oubliez vos CV, et mettez votre plus beau tailleur… pour aller démarcher.

Contrairement au rendez-vous dans un bureau gris, ici, en Thaïlande, c’est mojito et compagnie. Ce n’est pas le diplôme mais les qualités humaines qui font un bon candidat : humour, connaissances et motivations joueront entre votre faveur. Avec une petite vanne à l’américaine, vous serez complètement 2012. Une approche très motivante, surtout lorsqu’on connaît la situation actuelle en France. La technique ? Serrer la pince à tous les quadras, jusqu’à trouver votre cible. Et ne plus la lâcher. Ici le temps passe vite, mais vous trouverez toujours le temps pour rencontrer votre futur boss. Il suffit d’avoir un peu d’instinct et de sortir… beaucoup.

Bangkok au 21e siècle ressemblerait presque au New York des années 60 : une bonne économie, beaucoup énergie, et des ressources, dont vous êtes le héros. Tout comme New York, la capitale thaïlandaise est un carrefour culturel où une bonne idée peut vous faire réussir rapidement. Sans passer par la case étiquettage.

En fait, Bangkok c’est un peu l’embauche old-school. Il suffit de savoir bien se présenter pour y arriver. On aurait presque oublié comment nos parents ont commencé ! Inutile de vouvoyer votre interlocuteur, la distance vous éloignerait du job idéal. Prendre le temps d’expliquer ses objectifs autour d’un verre, ça fait presque penser à un épisode de Mad Men… Et pourtant, vous êtes bien en 2012.

Alors quand on repense à la France, les proches et le camembert nous manquent… Mais quand on se souvient du nombre d’heures jetées à la poubelle, tout comme les inombrables CV imprimés couleur, pas de doute : l’exil a du bon. Pas pour rien si le pays est destination préférée des expatriés français depuis 2010. Et avec un immobilier à des prix inbattables, Bangkok mérite bien son nom de « ville des anges ».

Prêt pour le grand départ ?

Bobby Mimou (à Bangkok pour StreetGeneration)

http://streetgeneration.fr/news/breves/62845/bangkok-lembauche-old-school/
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum