Thailande, Isan - Le Festival « Phi Ta Khon »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Thailande, Isan - Le Festival « Phi Ta Khon »

Message  Admin le Mer 30 Mai 2012 - 19:11

du 22 au 24 Juin 2012


Photo http://lonelyplanetimages.wordpress.com/2011/03/25/colourful-festivals-of-asia-that-youve-never-heard-of/


Phi Ta Khon est l’un des événements annuels les plus étonnants de l'Isan, la région du Nord-Est de la Thaïlande. Il se déroule au début de la saison des pluies uniquement dans le village de Dan Sai, situé dans une vallée de la province montagneuse de Loei. Bien que son premier but soit de favoriser les pluies de la mousson et d'assurer la fertilité des terres cultivées, cet événement est l'occasion d'acquérir des mérites spirituels importants, et semble également servir de rite de passage à l'âge adulte pour les jeunes garçons qui, à cette occasion se déguisent en « fantômes ».
Parades, processions, célébrations bouddhiques et païennes, cérémonie des mérites, défilé en l’honneur de Phra Uppakhut (une statue de Bouddha qui a le pouvoir de faire venir la pluie) et concours de lancer de fusées artisanales sont au programme de ce festival haut en couleurs.

source http://www.tourismethaifr.com/



Dernière édition par Admin le Jeu 27 Juin 2013 - 3:57, édité 1 fois
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thailande, Isan - Le Festival « Phi Ta Khon »

Message  Admin le Jeu 31 Mai 2012 - 9:34

Phi Ta khon Festival (fête des esprits et des fantômes)

Cette procession religieuse bouddhique est dédiée aux esprits et dieux de la pluie et des moissons. Durant cet évènement, tous les villageois et les Phi Ta Khon dansent joyeusement autour du temple Wat Phon Chai et dans les rues de Dan Sai. A l’origine, de très nombreuses décennies avant que les touristes ne commencent à visiter Dan Sai, le mot Phi Ta Khon désignait de jeunes hommes costumés et masqués qui apparaissaient dès l’aube dans les rues, guettant les occasions de jouer de mauvais tours aux villageois. Certains chapardaient de la nourriture ou donnaient de petits coups de trique aux passants tandis que d’autres s’amusaient tout simplement à faire peur grâce à leurs masques et accoutrements effrayants. Les villageois ne s’en offusquaient pas et même trouvaient tout ça très drôle. Après leurs mauvais tours aux villageois, les Phi Ta Khon rejoignaient les diverses processions et dansaient tout leur saoul dans Dan Sai. Ils ne cessaient de danser que lorsque venait le moment où les moines commençaient à lire leurs sermons. Ils se dispersaient alors pour enlever leurs costumes et leurs masques et les jeter dans la rivière Mun afin de ne pas être reconnus. Initialement, seules trois couleurs extraites de produits naturels (le blanc, le noir et le rouge) étaient utilisées pour peindre les masques. Les costumes quant à eux étaient confectionnés à partir de vieux chiffons.

Aujourd’hui, si les traditions de croyance religieuse et des rites de la pluie sont toujours bien présentes, la cérémonie à quelque peu changé. Les masques sont de bien plus belles conceptions, brillants et multicolores grâces à l'utilisation des peintures modernes. Par contre les masques sont toujours fabriqués selon la tradition avec du bois de palme de cocotier et de la paille de riz tressée. Ils sont tous plus beaux les uns que les autres. Traditionnellement, le Phi Ta Khon porte une épée en bois avec le bout de la lame en forme de phallus (dans beaucoup de sociétés agricoles, le sexe masculin symbolise l'abondance des récoltes). Il porte également une ceinture de cloches et clochettes autour de la taille. La plupart du temps, il s’agit de cloches utilisées pour les vaches ou de clochettes faites d’un récipient en fer avec des pierres à l’intérieur. Le but est de produire des sons joyeux lorsqu’ils marchent, sautent et dansent.
Le fait de se costumer en Phi Ta Khon n’est aujourd’hui plus l’apanage des jeunes gens. Toutes les restrictions liées à l’âge ou au sexe ont été abolies. S’improvise Phi Ta Khon et danse dans les cortèges qui veut. Les Phi Ta Khon rivalisent entre eux pour être les plus flamboyants et les plus effrayants possibles mais ont abandonnés leurs menus larcins et autres mauvais tours pendables au détriment des villageois. Et heureusement, les masques et costumes ne sont plus détruits en fin de festival. Certains parmi les plus beaux prennent la direction du petit musée du Phi Ta Khon au centre de Dan Sai.

De plus en plus de touristes thaïs et étrangers sont attirés chaque année au mois de juin ou juillet (dates changeantes en fonction des lunes) pour assister à ce festival coloré et bruyant. Espérons qu’il garde malgré cela toute sa véracité et tout son folklore d’antan.

Selon certains historiens thaïlandais, il est également possible que le Phi Ta Khon soit originaire du Laos car la ville de Luang Prabang possède également son Phi Ta Khon. Mais le festival tel que décrit ci-dessus est unique en Thaïlande et plus que probablement unique dans toute l’Asie du sud-est et à ce titre mériterait sans nul doute de faire partie du patrimoine mondial immatériel de l’humanité, au même titre que le célèbre carnaval de Binche en Belgique ou les géants du nord de la France.

source http://fascinantethailande.skynetblogs.be/tag/isan

avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thailande, Isan - Le Festival « Phi Ta Khon »

Message  Admin le Ven 1 Juin 2012 - 16:33

Phi Ta Khon is unique to Dansai - held once a year, it is part of a larger merit-making festival known as the "Boon Luang" festival.
The lively Phi Ta Khon procession on day two of the celebrations witnesses the young men of village and surrounding areas dressed up as spirits wearing costumes made from strips of cloth sewn.

The Phi Ta Khon mask is made of dried sticky rice husk and painted in bright colours. Cowbells are worn around the waist to announce the presence of the spirits who wield phallic-shaped long-handled swords decorated with red paint.

There are also two larger figures who feature in the processions that are called the "Phi Ta Khon Yai" (yai meaning large in Thai) - they must always appear as a male and female pair.

Day two features the Rocket Festival which takes place at the back of Pon Chai Temple. The (rather unsafe!) rockets are fired from a makeshift bamboo structure and are meant to bring on the rains needed to make the crops for that year successful and abundant.

avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thailande, Isan - Le Festival « Phi Ta Khon »

Message  Admin le Dim 1 Juil 2012 - 5:41

avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thailande, Isan - Le Festival « Phi Ta Khon »

Message  Admin le Ven 6 Juil 2012 - 22:10

avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thailande, Isan - Le Festival « Phi Ta Khon »

Message  Admin le Dim 5 Aoû 2012 - 7:05



2 pages de reportage http://goo.gl/dvtEU

avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

10-12 July 2013 Phra Kaeo Asa Road, Dan Sai District, Loei Province

Message  Admin le Jeu 27 Juin 2013 - 3:56

avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thailande, Isan - Le Festival « Phi Ta Khon »

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum