l'indice BIG MAC

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Speedburger, ou comment devenir gros en trois clics

Message  thanaka le Mar 9 Mar 2010 - 11:11

A l'heure où McDo se rachète une vertu à coup de menus crudités et où Quick sort des salades dans des boîtes en kraft parce que ça fait nature et durable, ne reste-il aux outsiders de la restauration rapide que la stratégie du pire ? C'est en tout cas le pari de la chaîne Speed Burger, qui livre ses produits à domicile.
Speed Burger, 40 restaurants -ou devrait-on plutôt dire sobrement « points de vente » ? - affiche un logo qui évoque plutôt une chaîne de réparation express de pots d'échappement.



Si on était d'une nature paranoïaque, on se dirait qu'il doit y avoir un échange de participations entre Speed Burger et une clinique d'anneaux gastriques. Pour un conspirationniste, il n'y a pas d'autre explication possible au menu concocté par la chaîne, jugez plutôt…

Le Tépakap
« Un vrai défi », annonce le communiqué de presse. Il s'agit d'un burger de quatre steaks hachés, soit 320 grammes. Cheddar, mayonnaise et ketchup sont là pour aider à déglutir.

Rappelons que le rapport du World Cancer Research Fund préconise, pour limiter les risques de cancer de consommer 500 grammes maximum de viande rouge par semaine, conseil repris en français par le Centre d'informations des viandes ).

L'avantage du Tépakap : vous avez presque votre portion hebdomadaire en 3 bouchées. Pratique pour les gens très pressés (d'en finir avec la diététique ? ).

Le Good-Zilla
« Pas de doute, ce burger 4 viandes est fait pour rassasier même les plus gros… » Ah non, pas les plus gros, pardon, le communiqué continue : « … même les plus gros mangeurs. »

Dedans ? Un steak haché, une tranche de kebab, une spécialité panée à base de volaille (« spécialité » est un mot que l'industrie affectionne pour dire « sous-produit », c'est plus joli), du bacon, une salade, une sauce barbecue et de la mayonnaise.

Et là, vous vous demandez : quid du ketchup ? Et vous avez raison. Ecrivez au service consommateurs.

Le Fabulous Burger
On pourrait aussi baptiser le « Keskonfaitaveclesrestes ». Un steak haché, du bacon, une tranche de kebab, de la fourme d'Ambert, du cheddar, du fromage à raclette, de la salade et une sauce pita…

Soit la synthèse parfaite et en un seul repas d'une pizza trois fromages, d'un döner kebab et d'un hamburger. Même Homer Simpson n'a pas osé aller aussi loin.

En bas de l'affiche publicitaire, il est écrit « Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière » (choisir l'autre message réglementaire « évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé » aurait été un peu, comment dire, hypocrite).

Le problème, c'est que Speed Burger est le leader de la livraison de burgers en France. Mince alors : si on n'a même plus à se lever pour chercher son burger, comment va-t-on faire son activité physique ?

source http://u.nu/7t9f7
avatar
thanaka
Admin

Localisation : il existe une application pour ça
Messages : 2606
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'indice BIG MAC

Message  Admin le Sam 27 Mar 2010 - 6:27

avatar
cipiki

Localisation : tokyo
Messages : 523
Date d'inscription : 04/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Laos : La révolution des fast-food est en marche

Message  Admin le Mer 29 Sep 2010 - 22:34



La capitale laotienne, réputée pour s’être toujours préservée de l’assaut des grandes chaînes de supermarchés et de fast-food est en train de voir son visage changer. Qui aurait imaginé 10 ans en arrière, alors que le parc automobile était encore inexistant et les rues non encore goudronnées, voir fleurir dans la ville des enseignes de poulet frit, de hamburger et de pizza, à tous les coins de rue ?
Il y a encore peu, les résidents de Vientiane se gaussaient en regardant les capitales voisines, pas peu fiers d’être sans doute une des seules capitales au monde où n’étaient pas encore arrivées les grandes enseignes américaines de fastfood. « Ici, on mange frais, on achète les produits sur les marchés au jour le jour, et on fait de la bonne cuisine, peu grasse et très saine, on a la chance de ne pas avoir de mal-bouffe », confiait un restaurateur français installé à Vientiane, il y a encore un an.

Signe incontestable de l’ouverture rapide du pays à l’économie de marché, la révolution des assiettes est en marche à Vientiane. Une chercheuse franco-laotienne, doctorante en ethnologie, travaillant sur les changements dans les modes de nutrition dans la capitale, explique cela notamment par le fait d’une évolution des modes de vie. Auparavant, vivant dans un mode de vie paysan, suivant le rythme des saisons et des récoltes, les habitants du Laos se nourrissaient essentiellement de riz gluant : plus calorique que le riz normal, il tient au corps, nourrissant pour la journée le travailleur qui va dans les champs. Si ce mode de nutrition se retrouve toujours dans les campagnes, aujourd’hui, la capitale du Laos est entrée dans une nouvelle ère. Les industries se multiplient tout comme les compagnies de services et les salariés n’ont plus le temps d’entreprendre la préparation du riz gluant et des mets traditionnels. Il faut manger vite pour pouvoir retourner au travail. La mode des soupes de nouilles rapides, agrémentées de différentes viandes selon les restaurants, ainsi que la propagation des autocuiseurs de riz blanc, prêt en 10 minutes.

Mais ce n’est qu’au début de 2010, date de l’ouverture du restaurant flambant neuf d’une grande chaîne thaïlandaise de pizzas et de glaces de style américain, juste à côté du Palais National de la culture, que les points de vente d’une toute autre nourriture se sont multipliés dans le centre ville, allant de petits stands mobiles à de vrais restaurants fast-food, copiant de manière plus ou moins évidente les grandes enseignes étrangères. Hamburgers et pizzas sont en passe de devenir la référence de la nourriture occidentale, alors que ces plats étaient encore une rareté, il y a tout juste 3 ans. La globalisation semble donc s’être définitivement infiltrée dans la belle endormie qu’était Vientiane. Si certains s’en désespèrent en constatant qu’aujourd’hui un certain nombre de pays tente de rebrousser chemin pour retourner vers une nourriture plus saine, d’autres y voient la confirmation d’un dynamisme économique et social, d’une véritable évolution des moeurs vers une ouverture internationale.

Quelle que soit l’opinion de chacun, le fait est que ces nouveaux restaurants ne désemplissent pas et deviennent même le nouveau rendez-vous à la mode de la jeunesse dorée de la capitale.On s’y rend en 4x4, avec les derniers portables et vêtements à la mode ; il faut s’y montrer pour être dans le vent. Cerise sur le gâteau, le restaurant traditionnel au nom évocateur Khouvieng Fried Chicken (KFC) qui faisait la joie des petits et des grands sur cette artère de la capitale nommée Khouvieng, va être détrôné sous peu par son homonyme américain du Kentucky qui débarque en grande pompe sur les bords du Mékong !

source http://www.gavroche-thailande.com/actualites/laos/1257-laos-la-revolution-des-fast-food-est-en-marche
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'indice BIG MAC

Message  Admin le Ven 1 Oct 2010 - 19:11



"Favorisez les artisans qui mettent leurs amour et leurs passion dans leurs profession et fuyez les industriels... (NON... ce n'est pas plus cher, c'est juste moins facile)"

oui et non ;-)

oui > plus écolo, produits de saisons, réduction des transports et incidence plus faible sur la couche d'ozone
non > tous les petits producteurs ne font pas du bio malheureusement ... les fruits et légumes sont infestés de pesticides et autres produits nocifs et la viande n' en parlons même pas, le marché de l'alimentation du bétail d'élevage est sous la coupe ( subventionné) par la firme de Monsanto, célèbre pour sa production de mais et soja génétiquement modifiés ...
>> http://www.combat-monsanto.org/spip.php?article562

Le mieux ( à défaut d'idéal ) serait de manger que du tout bio ... mais le tout bio ça se paie quand même ! après c'est une question de choix et de priorité ..;
il existe des réseaux pour s'approvisionner en local et bio >>> les AMAP >>http://www.reseau-amap.org/

pour ma part, sensible au sujet, j'avais revu ces dernieres années mes habitudes alimentaires en privilégiant le local, le bio pour certains aliments ( pas tout parce que + cher ), c'est un investissement en temps ( hé oui c'est plus rapide d'ouvrir une boite !) et en argent aussi ...
quoique !!! >> en ce moment, partagée entre deux villes, et deux logements, et un emploi du temps plus que "overbooké", j'ai repris mes vieilles habitudes de plats "tout prêts" ( 5 mn chrono au microwave!) et bien vous savez quoi ??? >>> j'ai explosé mon budget bouffe !!! comme quoi ....

stilia

Localisation : à l'ouest
Messages : 341
Date d'inscription : 02/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'indice BIG MAC

Message  breiz77 le Sam 13 Nov 2010 - 8:28

stilia a écrit:
quoique !!! >> en ce moment, partagée entre deux villes, et deux logements, et un emploi du temps plus que "overbooké", j'ai repris mes vieilles habitudes de plats "tout prêts" ( 5 mn chrono au microwave!) et bien vous savez quoi ??? >>> j'ai explosé mon budget bouffe !!! comme quoi ....

study Et en plus c'est hyper salé en général
avatar
breiz77

Localisation : Seine et Marne
Messages : 295
Date d'inscription : 08/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'indice BIG MAC

Message  cipiki le Sam 13 Nov 2010 - 16:21

breiz77 a écrit:
stilia a écrit:
quoique !!! >> en ce moment, partagée entre deux villes, et deux logements, et un emploi du temps plus que "overbooké", j'ai repris mes vieilles habitudes de plats "tout prêts" ( 5 mn chrono au microwave!) et bien vous savez quoi ??? >>> j'ai explosé mon budget bouffe !!! comme quoi ....

study Et en plus c'est hyper salé en général

AH! Vous revoilà les filles!!! chl:
Bêh moi, je ne me fais pas trop de bile à savoir d'ou viennent les légumes et la bidoche vendus sur les étagères du supermarché. Ce qui m'angoisse, ce sont les plats tout-prêts jocolor
Si on m'enlève le bonheur de faire la tambouille, je meurs.

La pomme avec mon sandwich-maison (Pain maison fait à la machine avec de la farine made in China achetée au discount store - comme quoi, faut pas avoir peur), je lobotominse, je la lave et je croque.



Priorité au goût du home made. Le luxe bio, ce sera pour une autre vie. :
avatar
cipiki

Localisation : tokyo
Messages : 523
Date d'inscription : 04/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'indice BIG MAC

Message  breiz77 le Sam 13 Nov 2010 - 16:41

Very Happy A la maison, pain fait maison sans machine avec les "douces" mains d'Alain moqueur
avatar
breiz77

Localisation : Seine et Marne
Messages : 295
Date d'inscription : 08/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'indice BIG MAC

Message  cipiki le Dim 14 Nov 2010 - 4:35

breiz77 a écrit: Very Happy A la maison, pain fait maison sans machine avec les "douces" mains d'Alain moqueur

Bah! Seul avantage: c'est plus silencieux.
Quoi que... avantage seulement s'il pétrit la nuit...
Mais est-ce un avantage d'avoir les douces mains de son homme pétrissant le pain la nuit!!!! Very Happy

waï
avatar
cipiki

Localisation : tokyo
Messages : 523
Date d'inscription : 04/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Des hamburgers japonais à la conquête du monde

Message  Admin le Mar 25 Jan 2011 - 8:28



La plus grosse chaîne de restauration rapide japonaise se lance à l'assaut du reste de la planète en ouvrant des restaurants à hamburgers en Europe et aux États-Unis.

MOS Burger gère 1370 restaurants au Japon et environ 200 restaurants en Chine et en Asie du Sud-Est, mais la chaîne a les yeux rivés sur l'Occident, plus particulièrement l'Europe et l'Amérique du Nord.

Les dirigeants savent que la concurrence sera rude. La chaîne de hamburgers devra affronter sur leur propre terrain des géants de la restauration rapide comme McDonald's, Burger King et Wendy's, mais elle jouera à fond la carte nippone en mettant en avant ses spécificités culturelles.

Alors que la mode des sushis a pris l'Europe et l'Amérique de court, MOS Burger espère que ce nouveau goût occidental pour tout ce qui touche au Japon lui permettra d'attirer des clients.

Au menu, on trouve des burgers au riz et des burgers au poulet teriyaki.

«Puisque nous sommes dans un pays asiatique, nous avons articulé notre développement à travers l'Asie depuis 1991 en montrant notre engagement pour le continent asiatique», selon un communiqué de MOS Burger. «Ces dernières années, nous avons reçu beaucoup de questions de la part de personnes à l'étranger qui ont goûté les plats des restaurants MOS, que ce soit au Japon ou dans d'autres pays, demandant 'quand est-ce que vous ouvrirez un MOS dans mon pays?'».

«Cela nous a donné l'assurance que nos burgers aux goûts japonais ont un goût qui est acceptable pour le reste du monde», poursuit le communiqué.

MOS Burger a de nombreux admirateurs au Japon, en raison de sa politique qui consiste à ne cuire les ingrédients qu'une fois qu'ils ont été commandés. Cela signifie que les clients doivent attendre un peu plus longtemps, mais que leurs plats sont frais.

La chaîne compte ouvrir environ 1000 nouveaux établissements d'ici la fin de la décennie pour augmenter sa visibilité internationale.

Le 26 décembre, la chaîne a fêté l'inauguration de nouveaux plats, le burger au poulet grillé avec une sauce orange poivre. Les mêmes affiches publicitaires ont été placardées dans tous les restaurants de la chaîne, au Japon, en Thaïlande, en Chine, à Taiwan, à Hong Kong, à Singapore et en Indonésie, dans des langues différentes, bien sûr.

http://www.cyberpresse.ca/vivre/cuisine/en-vrac/201101/24/01-4363190-des-hamburgers-japonais-a-la-conquete-du-monde.php
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'indice BIG MAC

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum