Cambodge, Kampot un des meilleurs poivre au Monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cambodge, Kampot un des meilleurs poivre au Monde

Message  Admin le Lun 26 Oct 2009 - 11:26

Après avoir vu hier soir un reportage sur le poivre Cambodgien de la région de Kampot, quelques infos complémentaires

le blog du spécialiste français
http://gerardvives.over-blog.com/article-32075075.html

un site commercial sur Kampot
http://poivrekampot.com/index.html

un document PDF très complet sur le sujet
http://www.farmlink-cambodia.com/docs/Le%20Poivre%20de%20Kampot.pdf

le comptoir des poivres & épices
http://www.lecomptoirdespoivres.com/
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cambodge, Kampot un des meilleurs poivre au Monde

Message  samesame le Lun 26 Oct 2009 - 18:06

Et en plus tu as aussi le sel de kampot!
avatar
samesame

Localisation : ici et là
Messages : 257
Date d'inscription : 02/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cambodge, Kampot un des meilleurs poivre au Monde

Message  Singha le Mar 27 Oct 2009 - 6:30

Oui et aussi la kampot de pomme
avatar
Singha

Localisation : Entre Nakhon Sawan et Paris
Messages : 107
Date d'inscription : 01/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cambodge, Kampot un des meilleurs poivre au Monde

Message  Admin le Sam 31 Oct 2009 - 7:08

Les défenseurs du piment d'Espelette soutiennent les promoteurs du poivre de Kampot dans la création d'un label

Fromage du Pays basque, charcuterie du Pays basque, miel du Pays basque, poisson du Pays basque, vin du Pays basque, piment du Pays basque, poivre... du Cambodge. Cherchez l'erreur ? Inutile. Sur le stand du piment d'Espelette, à Lurrama, le condiment d'Asie n'a rien d'incongru. Pour Gilles Billaud, producteur et vice-président du Syndicat du piment d'Espelette, il s'agit de promouvoir « le savoir-faire de petits producteurs ». Ici, comme là-bas.

Sarang Sok et la petite délégation cambodgienne sont là pour ça. Mieux encore, avec l'aide des cultivateurs du piment AOC (1), ils travaillent à la reconnaissance officielle de leur poivre, le poivre de Kampot. Ils veulent un marqueur de qualité incontestable, comparable à ce qu'a obtenu le piment d'Espelette. Révolutionnaire : « Chez nous, ça n'existe pas, explique Sarang Sok. Nous voulons créer la première IGP de notre pays. Il s'agit d'une opération pilote avec l'Agence française de développement. Les gens d'Espelette ont l'expérience pour nous aider. »

Usurpation

Gilles Billaud décrit la nécessaire préservation d'un élément de « patrimoine du goût », là-bas. De raconter la contrefaçon, cette « usurpation du nom ». « C'est, comme le piment d'Espelette, un produit haut de gamme. Et il y a beaucoup de poivres qui se disent poivre de Kampot, sans l'être », pointe le Français. Son homologue illustre : « Notre association de producteurs regroupe 113 familles sur les 150 productrices. Et cela représente 14 tonnes, quand sont vendues 100 tonnes de poivre de Kampot. La différence, c'est la fraude. »

Les agriculteurs du sud cambodgien sont en terre de piment depuis une semaine. Déjà présents pour la fête de l'or rouge, le week-end dernier, ils visitent les exploitations, participent à des séances de dégustation, consultent, assimilent. « Ils ont déjà établi le cahier des charges du poivre de Kampot. La qualité est là. Maintenant, il faut travailler la promotion. » Gilles leur a par exemple expliqué comment les chefs cuisiniers ont fait d'excellents vecteurs vers le public. À Lurrama, les cuistots sont là : les promoteurs du poivre de Kampot ne laisseront pas passer l'occasion. Même si « nous avons déjà vu des cuisiniers dans la région et à Paris aussi », précise Sarang.

Solidarité

On connaît la portée politique de la ferme Pays basque. Son militantisme pour une agriculture « raisonnée », à l'échelle des hommes. Pour Gilles Billaud, ce pont vers le Cambodge s'inscrit dans cette aspiration. « C'est de la solidarité entre petits producteurs. Quand on a créé l'appellation piment d'Espelette, le but premier était de maintenir les petites exploitations. Je dirais qu'on mène ensemble la lutte contre les productions industrielles. Et que ce soit chez nous où là-bas, on parle d'identité, de terroir. »

Les « collègues » cambodgiens vont vite. En deux ans de travail, ils ont favorisé l'avènement d'une loi sur les productions de qualité et sont à quelques mois de créer leur IGP. « On l'espère pour le tout début 2010. » Et le piment d'Espelette aura pour lointain cousin le poivre de Kampot.

(1) AOC : appellation d'origine contrôlée. IGP : indication géographique protégée.

Source Sudouest.com
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cambodge, Kampot un des meilleurs poivre au Monde

Message  gandalilou le Dim 1 Nov 2009 - 9:48

Bonjour à tous,

Et bien que d'information sur mon poivre préféré.
D'ailleurs, on a plus que le poivre de Kampot à la maison.
Il parfume beaucoup plus les plats que les autres à notre avis.

Comme le dit aussi Noloplem, il y a aussi le sel.

Cordialement
GandaLilou
avatar
gandalilou

Localisation : Territoire de Belfort
Messages : 271
Date d'inscription : 05/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cambodge, Kampot un des meilleurs poivre au Monde

Message  amatchi le Mar 3 Nov 2009 - 11:53

poivre de Kampot ... piment HUMMMMM
esp^érons que la rencontre avec les producteurs du Cambodge sera positive dans les 2 sens
l'opportunité de trouver , enfin , du vrai et pur poivre de Kampot
fournisseurs sérieux en perspective

pas idée de la rentabilité du poivre de KAMPOT mais pour le piment du Pays Basque
nous manquerons de poudre cette année !!
gel en octobre : les 3/4 des parcelles de l AOC
résultats production 2009- 70 / 80 tonnes trés en deça de la demande

amatchi

Messages : 38
Date d'inscription : 04/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cambodge, Kampot un des meilleurs poivre au Monde

Message  Béotrice le Lun 28 Déc 2009 - 18:29

Un autre poivre de qualité et considéré comme un des meilleurs poivres au monde:
Le poivre noir d'Indonésie: grains noir de Lampong.

http://www.aromatiques.com/catalogueepices/poivrenoirlampong.html

Se rapproche vraiment de celui de Kampot, pour les avoir dégustés les deux.....
avatar
Béotrice

Localisation : Vaucluse
Messages : 1165
Date d'inscription : 23/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cambodge, Kampot un des meilleurs poivre au Monde

Message  Sam_Sallung le Mar 29 Déc 2009 - 1:43

Merci beaucoup;
forum plein d'indications interessantes et precieuses.

Savez-vous qu'avant la venue des portugais en royaume de Siam au tout debut du 16* siecle, le piment etait inconnu en ce beau pays?
Ils assaisonnaient leurs plats avec du พริกไทย, "prique taille" en translation francaise.
Venait-il de Kampot ou d'Indonesie?
Je ne sais pas.

Sam_Sallung

Localisation : Ban Kok Sam Ran - Thailande
Messages : 419
Date d'inscription : 13/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

FarmLink se bat pour la survie du poivre de Kampot

Message  Admin le Mar 5 Oct 2010 - 6:22

Fierté de toute une région, le poivre de Kampot a pourtant bien failli n’être qu’un lointain souvenir. Arrivés au moment où les fermiers voulaient tout détruire, faute de rentabilité, Jérôme Benezech et quatre autres expatriés, ont décidé de créer une société qui assurerait des revenus stables aux fermiers en maintenant leur lien avec les marchés internationaux.

Entre terre et mer, la région de Kampot veille jalousement sur l’un des plus fameux joyaux du pays, le poivre. Un savoir-faire ancestral et un climat généreux font de la baie l’une des meilleures au monde. La notoriété acquise sous le protectorat français, qui l’avait exporté aux quatre coins du monde grâce à une culture intensive, a été réduite à néant par le régime des Khmers rouges. Revenus sur leurs terres à la fin de la guerre civile les fermiers se sont alors aussitôt remis à planter.

"Au début des années 2000, le cours du poivre était très élevé", explique Jérôme Benezech, directeur de FarmLink. Une aubaine, pensent alors les fermiers. Mais la région de Kampot n’est pas la seule à être séduite par l’appât du gain. Avec elle, de nombreux pays d’Asie du sud-est se lancent dans la filière. Les récoltes massives font chuter le cours du poivre et avec lui l’espoir d’une vie meilleure. "L’épice ne se vendait plus qu’un dollar le kilogramme, bien en dessous de leur coût de production". Les fermiers ne s’y retrouvent plus et décident de tout raser pour se reconvertir.

Un pari un peu fou
Installés dans la région depuis seulement six mois, Jérôme Benezech et d’autres expatriés, font alors le pari un peu fou, "un soir autour d’un verre", d’essayer de sauver ce patrimoine. "Nous savions que ce poivre avait un énorme potentiel reconnu par les gourmets du monde entier. De plus, les paysans possèdent une grande expertise dans les techniques de production traditionnelles mais manquaient de moyens leur permettant d'accéder aux marchés à l'exportation. Ils avaient tout entre les mains sauf la manière d’y arriver." Le pari pris, FarmLink était créé. L’objectif, faire en sorte que les producteurs atteignent une autosuffisance financière en améliorant leur capacité à produire. "Avant tout, il fallait travailler sur la mise en place d’infrastructures mais aussi regrouper les différentes familles de producteurs en association." Plutôt que de faire du porte à porte, les acheteurs avaient désormais un point d’entrée sur le marché global et les 120 familles un plus grand pouvoir de négociation. Deuxième défi, mettre en avant la qualité du produit en le positionnant sur un marché haut de gamme.

L’IGP, une garantie de qualité
Mais l’euphorie du début a rapidement laissé place à quelques imprévus. Et pas des moindres, celui de la contrefaçon. "C’était un double problème. D’une part nous perdions des parts de marché et d’autre part notre poivre était associé à un produit de mauvais goût alors que nous nous étions battus pour lui redonner son rayonnement. Pour ne pas tout gâcher, on a donc fait un peu de lobbying auprès du Ministère du Commerce et de l’Agriculture". A force de pression, le 2 avril dernier le problème était résolu : le poivre de Kampot obtenait le label d’indication géographique protégée (IGP). Y parvenir n’était pas une mince affaire. De nombreuses concessions ont été nécessaires pour arriver à produire un condiment d’une si grande qualité. Pas de pesticides, un triage grain par grain et un séchage minutieusement respecté. "Notre valeur ajouté pour les marchés internationaux, c’est la qualité de notre produit."

Même si aujourd’hui Jérôme Benezech ne fait que très peu de profits sur les ventes, il peut se targuer d’avoir reconquis le marché international et d’assurer un revenu fixe aux exploitants.

source http://www.lepetitjournal.com/eco-cambodge/65152-eco-farmlink-se-bat-pour-la-survie-du-poivre-de-kampot.html
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les crocodiles envahissent Kampot !

Message  Admin le Mer 17 Aoû 2011 - 6:25

Ces dernières semaines de fortes pluies ont sorti la rivière hors de son lit. La Campagne cambodgienne se recouvre d’un mince filet d’eau et le paysage se transforme. C’est l’occasion pour tout les animaux « aquatiques » d’envahir des zones sèches le reste de l’année pendant que les fourmis et serpents se réfugient sur les hauteurs (les maisons en l’occurrence). Des crocodiles auraient été vus dans la petite ville de Kampot.

Voila le grand débat qui agite Kampot depuis une semaine. Vérité ou mythe, les crocodiles sont-ils de retour dans la région ?


Quelques jours après le naufrage d’un de mes concurrents boatman, la rivière a inondé quelques routes et les mares ont envahi les jardins. De nombreux témoins affirment avoir vu un crocodile près du vieux pont. Ce n’est pas juste quelques conducteurs de tuk-tuk noyant leur ennui dans l’alcool de riz, mais aussi des expatriés et des khmers à qui je fais confiance.

J’aimerai beaucoup pouvoir dire à mes clients, que OUI, il y a des crocodiles dans cette rivière ; mais mon propriétaire est catégorique, et sa voix fait autorité après 15 ans à Kampot. Alors, rumeur ou accident ? La question reste posée.

Le Cambodge abrite les derniers « exemplaires » libres du crocodile siamois (avec la Malaisie). En Thaïlande et au Cambodge, les fermes à crocodiles sont nombreuses, mais à l’état sauvage, seules les Cardamones en hébergent quelques centaines. Cependant, une population de crocodiles existaient à Kampot. Près des rapides de Toek Chou, au nord de la rivière, une dizaine de crocodiles étaient recensés avant 1975. Ces reptiles préhistoriques ont été décimés pour nourrir les khmers rouges et la population affamée.

Pourtant l’information n’est pas totalement impossible. Plusieurs pistes sont possibles pour expliquer l’hallucination collective :

Il y a une chance (très faible) qu’un petit nombre de crocodiles du Siam survivent aux alentours de Toek Chou, situé en lisière du parc national de Bokor ; et qu’un membre de ce groupe aie été emporté par le courant de la rivière gonflée par les pluies.
Malgré leur démenti, un crocodile a très bien pu profiter de l’inondation pour s’échapper du zoo de Toek Chou situé au bord de la rivière.
Les fermes à crocodiles ne sont pas toujours totalement légales. Il y en aurait peut-être autour de Kampot. Dans ce cas, un reptile peut, ici aussi, profiter le l’inondation pour « faire le mur ».
Les rivières du Cambodge abritent des espèces de poissons énormes et endémiques. Un « poisson crocodile » ou autre monstre peut avoir été confondu avec le saurien siamois.
S’il n’y avait pas eu ces témoignages de confiance, j’aurai pensé à un tronc d’arbre. Beaucoup de morceaux de bois flottent sur la rivière lors de fortes pluies, et certains peuvent être confondus avec un crocodile. En tout cas le sujet alimente les conversations à Kampot. J’aimerai beaucoup voir un de ces crocos rescapés des khmers rouges, et j’aimerai vraiment que la rivière qui coule au bout de mon jardin soit le sanctuaire de ce vieux dinosaure perdu au XXIeme siècle.

source http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/voyages/article/les-crocodiles-envahissent-kampot-99043
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Kampot, la ville la plus agréable du Cambodge.

Message  Admin le Jeu 5 Jan 2012 - 16:24

On ne peut que tomber sous le charme de cette petite ville située sur la côte sud du pays. Bordée par la rivière Preaek Tuek Chhu, Kampot est un havre de paix. L’architecture coloniale vous plongera dans un décor de vieux film noir et blanc. Ne manquez pas le cinéma, la prison, le vieux pont Français ou l’ancienne maison du gouverneur, qui sont des exemples du style moderniste. Quelques auberges de tailles moyennes, vous proposerons un hébergement d’un très bon rapport qualité prix. En dehors de cette ambiance romantique, de nombreux sites intéressants dans les environs, vous inciterons à prolonger votre séjour. Emprunter un vélo à l’auberge, vous permettra d’aller visiter les marais salants et le village de pêcheurs tout proche.
Une balade sur la rivière au coucher du soleil, est également un moment très agréable. Vous y croiserez les bateaux de pêche qui partent en mer pour la nuit.
Non loin de Kampot se trouve la grotte Phnom Chhnork. Elle abrite un temple de briques épargné par les Khmers Rouges. Pour quelques dollars, des gamins vous feront visiter les lieux. Armés de lampes de poches, ils vous guideront ensuite dans les profondeurs de la grotte, vers une rivière souterraine peuplée de chauves souries.
Kampot est également réputée pour ses plantations de poivre. Vous pourrez en visiter quelques une et y acheter directement chez le producteur un des meilleurs poivres du monde.
Le seul petit bémol à Kampot, ce sont les chiens. Plutôt calmes et discrets le jour, ils forment des meutes dès la nuit tombée. Si vous rentrez tard à votre auberge, ne vous laissez pas impressionner. Si les canines se montrent menaçantes et s’approchent un peu trop. Faites simplement semblant de ramasser une pierre au sol. L’effet est immédiat et garanti. La menace reculera d’une bonne dizaine de mètres et vous passerez sans morsure.


Reportage photos ----> http://www.epphoto.fr/cambodge-kampot/ Idea
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cambodge, Kampot un des meilleurs poivre au Monde

Message  thanaka le Dim 8 Jan 2012 - 14:21

Le sel


Le poivre


et surement le meilleur plat que j'ai pu manger en Asie du SE, le crabe au poivre de Kampot, sur le bord de mer à Kep, restaurant Kimly
avatar
thanaka
Admin

Localisation : il existe une application pour ça
Messages : 2606
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cambodge, Kampot un des meilleurs poivre au Monde

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum