Birmanie, être jeune sous la junte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Birmanie, être jeune sous la junte

Message  thanaka le Sam 23 Jan 2010 - 8:59

Vivre, malgré la dictature. La réalisatrice Anne Murat et le photographe Brice Richard ont saisi le quotidien birman, loin des clichés.

Vidéos et photos à voir sur le site du projet : http://www.rangooncocoon.com



Prisons, manifestations, moines bouddhistes et martyrs de la démocratie… C’est ce que les reportages racontent, le plus souvent, de la Birmanie. Les photographies (1) ramenées par Anne Murat et Brice Richard montrent une autre face de ce pays aux mains de généraux hermétiques depuis 1962.

Cette réalisatrice et ce photographe indépendants étaient à Rangoun en juin, au moment où l’opposante Aung San Suu Kyi faisait face à une parodie de procès pour avoir hébergé, contre son gré, John Yettaw, un illuminé américain. Sous pression internationale, la junte avait alors érigé des cordons sécuritaires dans les rues de Rangoun et déployé des troupes pour prévenir tout débordement et contrer toute contestation. Anne Murat et Brice Richard n’ont rien rapporté de cette Birmanie-là. C’est un choix efficace et, finalement, heureux.

«Nous voulions d’abord parler du peuple birman plutôt que de dresser le simple constat d’une dictature, d’un pays marqué par les sanctions et la violence, raconte Anne Murat. Les difficultés des Birmans sont partout visibles, mais des espaces de création, d’entraide et d’éducation s’ouvrent. Nous voulions témoigner de cette envie incroyable de s’affranchir de toutes ces contraintes.» Entre Rangoun et Mandalay (au centre du pays), sur les marchés et près des temples, dans les concerts et dans les trains, dans les guest-houses et dans les classes, Anne Murat et Brice Richard sont partis à la rencontre des Birmans. Un mois durant, ils en ont longuement interviewé 68, non sans jouer au chat et à la souris avec les services de sécurité. Ils sont revenus avec quarante heures de rushs vidéo, 16 500 photos et des points de vue très libres de Birmans, persuadés que, dans les limites imposées par le régime, «on peut faire beaucoup de choses».

Passionnés par l’Asie, la réalisatrice et le photographe livrent un regard presque ethnographique sur une Birmanie bousculée par la mondialisation et taraudée par la modernité, où les moinillons s’adonnent avec ferveur à la PlayStation. Ils montrent un pays au quotidien, qui trime, qui «bouillonne», qui a «soif d’apprendre», comme en témoignent ces images d’un cours d’anglais où 500 étudiants, entassés sous une bâche, ressassent des expressions idiomatiques par 40°C. Elles révèlent l’effervescence des lieux de rock, rap et hip-hop ; questionnent la sexualité ; s’attardent sur les rythmes du travail ; saisissent des visages troublants quand elles ne capturent pas des corps abandonnés au sommeil, livrés au jeu, à la baignade, à la danse ou tendus par l’effort.

Dans ce pays asiatique en marge, souvent plongé dans un crépuscule métaphorique, Anne Murat et Brice Richard ont ouvert une lucarne sur la normalité.

source http://www.liberation.fr/


Dernière édition par flipflop le Sam 23 Jan 2010 - 10:09, édité 1 fois
avatar
thanaka
Admin

Localisation : il existe une application pour ça
Messages : 2606
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Birmanie, être jeune sous la junte

Message  thanaka le Sam 23 Jan 2010 - 10:07



500 zealous students attend a spectacular English class every Sunday in the centre of Yangon. It is 40°C under the tent that protects from monsoon. Junior and senior students as well as monks are allowed to stay all day and study for as low as 3 dollars per month.

« Economically, children are very poor: if they know English very well, they can get a good job. I believe English is essential to their lives » says Mya Naing, a dedicated and passionate professor.

A student adds: « I could only speak “Burglish” ou “Myenglish” as we call it… then I joined this Language School. I said to myself: “I will never get out of this class before I know English”, so I tried my best, I made a lot of efforts, days and nights… And one day, I became class assistant. »

Fascinating, inspiring and intriguing... Listen and repeat.
avatar
thanaka
Admin

Localisation : il existe une application pour ça
Messages : 2606
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Birmanie, être jeune sous la junte

Message  Admin le Jeu 3 Oct 2013 - 22:00

avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Birmanie, être jeune sous la junte

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum