l'esprit voyageur en asie du sud-est
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -47%
La carte Fnac+ à 7.99€ pour 1 an
Voir le deal
7.99 €

Reading John Burdett de Patrick Besson

2 participants

Aller en bas

Reading John Burdett de Patrick Besson Empty Reading John Burdett de Patrick Besson

Message  Admin Jeu 18 Nov 2010 - 14:12

"Bangkok 8 ", de John Burdett (Presses de la Cité), découvert par hasard en solde (8 E) dans la librairie niçoise d'extrême droite Le Paillon. J'achète tous les livres et tous les films qui ont le mot Bangkok dans le titre. Raisons privées. Il y a beaucoup de choses à dire contre l'extrême droite - son anticommunisme névrotique, notamment -, mais c'est encore là qu'on trouve des livres. Et des lecteurs. Comme à l'extrême gauche. Lire, c'est extrême. Au centre, on ne lit rien. Parce que c'est mou. Et les livres, c'est dur.

Depuis ce séjour niçois, John Burdett est mon nouvel écrivain vivant préféré : j'ai lu l'un après l'autre ses cinq chefs-d'oeuvre traduits en français (les trois volumes de la saga Sonchaï Jitpleecheep, " Typhon sur Hongkong " et " La nuit des voleurs ", tous aux Presses de la Cité). Né à Londres en 1951, Burdett a d'abord été avocat. Il a travaillé à Hongkong pour la Couronne britannique à l'époque où celle-ci était posée sur le Territoire aujourd'hui chinois. Il partage son temps de travail et ses heures de loisirs entre Paris et Bangkok. Dans la capitale du royaume de Thaïlande, dont le nom thaï - Krung Thep - signifie " la cité des anges ", il a situé les aventures extraordinaires de Sonchaï Jitpleecheep. Sonchaï est le fils métis d'une ex-prostituée et d'un ex-GI rentré aux Etats-Unis entre la fin de la guerre du Vietnam et le début de celle des sexes. Sonchaï a été moine pendant plusieurs mois comme beaucoup de jeunes hommes thaïs. C'est leur service spirituel, version bouddhiste, de notre ancien service militaire. Sonchaï a gardé de cette expérience de forts sentiments religieux qui lui tiennent compagnie dans les bas-fonds de Bangkok. Il est policier. Il est le seul policier non corrompu du pays. Bien que sa mère soit la tenancière d'un bar à putes. Et que son supérieur et protecteur dans la police royale soit le plus grand chef mafieux de Thaïlande. Comment Burdett désintègre la société thaïe, décortique les Blancs - les farangs - qui viennent y perdre leur innocence ou la retrouver avec des jeunes femmes plus adultes qu'ils ne le seront jamais, démonte les filières de la drogue et du crime organisé, expose la magie bouddhiste, nous plonge dans l'épaisseur du mystère asiatique. Et dans quel style ! C'est magistral avec humour, réaliste avec folie.

Le nouveau roman de Burdett - " The Godfather of Kathmandu " - paraîtra, toujours aux Presses de la Cité, en mai 2011. C'était trop long pour moi : je suis allé acheter l'édition anglaise (Corgi Books, 10,40 E) chez Smith, rue de Rivoli. Encore Sonchaï. C'est le meilleur de la série. Le plus sombre, le mieux organisé. Acide comme du LSD : " The wife who would have died for me on day one was starting to think about having me bumped off by day one thousand " ;" The unpalatable truth is that promiscuity makes me happy, and quite a few women, too, especially when they get paid " ; " If I know I'm crazy, does that mean I'm not ? " ;" ... as if he was looking for a wife but got addicted to the search " ;" That's who she was, that perfect, good, clean-living, non-nonsense, mainstream, somewhat redneck librarian from Arkansas. For any pariah, especially an artist, she was the opposition " *

* " L'épouse qui serait morte pour moi le premier jour envisageait, au millième, de me tabasser " ; " La vérité au goût désagréable est que cette promiscuité rend les hommes heureux, ainsi que quelques femmes, surtout celles qui sont payées " ; " Si je sais que je suis fou, faut-il en conclure que je ne le suis pas ? " ; " ... comme s'il cherchait une épouse mais avait pris goût à cette recherche " ; " Voilà ce qu'elle était, une parfaite, aimable, équilibrée, raisonnable, pensant comme tout le monde et traditionnelle libraire de l'Arkansas. Pour tout paria, spécialement un artiste, elle était l'opposition. "


source http://www.lepoint.fr/editos-du-point/patrick-besson/reading-john-burdett-18-11-2010-110184_71.php
Admin
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Reading John Burdett de Patrick Besson Empty Re: Reading John Burdett de Patrick Besson

Message  Sam_Sallung Ven 19 Nov 2010 - 5:41

C'est de qui ce grand moment d'anthologie?

"Comment Burdett désintègre la société thaïe, décortique les Blancs - les farangs - qui viennent y perdre leur innocence ou la retrouver avec des jeunes femmes plus adultes qu'ils ne le seront jamais, démonte les filières de la drogue et du crime organisé, expose la magie bouddhiste, nous plonge dans l'épaisseur du mystère asiatique. Et dans quel style ! C'est magistral avec humour, réaliste avec folie."

Si ça pouvait être aussi simple que cela ça se saurait..

Burdett, j'en ai lu un roman (de gare);
c'est facile à lire, comme un SAS, ça fait passer le temps pas plus;
rien de profond ni d'essentiel chez lui...
De toutes façons ce n'est pas ce qu'on lui demande et il le sait fort bien;
il écrit en fonction de la demande.

C'est Patrick_Besson qui a écrit cet éloge?

Ah, vous m'en direz tant!!! Reading John Burdett de Patrick Besson 719906 Reading John Burdett de Patrick Besson 719906

Sam_Sallung

Localisation : Ban Kok Sam Ran - Thailande
Messages : 419
Date d'inscription : 13/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum