Free Burma Rangers, Guérilléros et humanitaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Free Burma Rangers, Guérilléros et humanitaires

Message  thanaka le Jeu 23 Juin 2011 - 15:41


Thierry Falise


Par Thierry Falise *

Formés par des anciens des Forces Spéciales américaines, des commandos de volontaires montent des expéditions médicales en Birmanie.

Cette route, je la maudis ! À travers la jungle et la montagne serpente une étroite balafre de terre rouge et de rocailles, une piste taillée par les bulldozers de la Tatmadaw, l’armée birmane, puis aménagée par des terrassiers réquisitionnés parmi les paysans karens, le groupe ethnique majoritaire dans cette région isolée. Sur une centaine de kilomètres, elle relie la grande plaine centrale, la «zone sèche» comme l’appelent les géographes, au fleuve Salween dont les eaux grises délimitent la frontière entre la Birmanie et la Thaïlande. «N’oublie pas la consigne pour la traversée de la route, manches longues obligatoires», m’avait rappelé saw Sunny, le maquisard karen chargé de notre sécurité, avant notre départ depuis les berges de la Salween. J’avais souri : craignant un coup de chaleur, j’avais sciemment renoncé à dissimuler mes avant-bras sous les manches longues de ma chemise kaki. Après tout, les tee-shirts rouge tomate et les shorts jaune citron qui habillent plusieurs porteurs de la caravane ne font-ils pas de bien meilleures cibles depuis les crêtes où l’armée birmane a installé ses campements? Alors à quoi bon? Comme m’affirma un jour le chef d’une rébellion ethnique: «Si on devait suivre à la lettre toutes les règles de sécurité, on deviendrait fou!»


Je maudis cette route ! Je l’ai traversée, neuf, dix fois et c’est toujours le même casse-tête. L’attente, avant de s’y engager, peut être interminable. Il y a trois ans, une noria de camions de ravitaillement et de troupes fraîches avait monopolisé la piste dix jours consécutifs. Impossible de l’emprunter sans risquer l’affrontement. Résignés, nous avions dû patienter dans un hameau tout proche. Ensuite l’approche pour rejoindre la route se révèle toujours éprouvante. Sur la trace des éclaireurs, il nous faut suivre un sentier abrupt taillé à flanc de collines, plonger jusqu’à la taille dans le lit glissant d’un torrent, disparaître dans la boue d’un fond de vallon pour nous hisser, mètre après mètre, jusqu’au pied du dernier coteau avant la route.


«À partir d’ici, silence total, murmure saw Sunny. Et surtout, interdiction de s’écarter de la piste!» Dissimulées sous des feuilles mortes ou une branche pourrie, les sentinelles les plus dissuasives veillent, invisibles: les mines antipersonnel. Celles des maquisards sont de simples charges explosives tassées dans des tubes de bambou. Celles des militaires, en plastique, sont les copies locales d’un modèle de l’armée américaine. Pour quiconque a la malchance d’y poser un pied, c’est l’amputation garantie. Composée d’une cinquantaine de femmes et d’hommes, notre expédition franchit la route, protégée par deux groupes de maquisards prêts à en découdre avec une patrouille de la Tatmadaw. La traversée est rapide, sans anicroche. Nous devons nous mettre hors de portée des fusils-mitrailleurs et des mortiers. Calé au milieu de la colonne, je dévale la pente raide en silence. Au terme d’une demi-heure de cavalcade, nous retrouvons une piste plus «humaine» qui épouse les contours naturels des reliefs. À marche soutenue, nous pénétrons dans une forêt de bambous géants.


Extraits tirés de Les Royaumes de l’eau et du feu – Asies N°1 / Juin-Septembre 2011


* Reporter et photographe, à Bangkok depuis 1991. Il est l’auteur de Les petits généraux de Yadana (Anne Carrière, 2005), Aung San Suu Kyi, le jasmin ou la lune (Florent Massot, 2007) et Le châtiment des rois – Birmanie, chronique d’un cyclone oublié (Florent Massot, 2009).

source http://webasies.com/guerilleros-humanitaires-en-mission-avec-les-free-burma-rangers/
avatar
thanaka
Admin

Localisation : il existe une application pour ça
Messages : 2606
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Free Burma Rangers, Guérilléros et humanitaires

Message  breiz77 le Jeu 23 Juin 2011 - 17:56

study Bien intérressant le reportage sur le magazine.
avatar
breiz77

Localisation : Seine et Marne
Messages : 295
Date d'inscription : 08/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Free Burma Rangers, Guérilléros et humanitaires

Message  thanaka le Jeu 23 Juin 2011 - 18:03

Du journaliste Thierry Falise, j'ai déjà lu http://www.amazon.fr/Aung-San-Suu-Kyi-jasmin/dp/2290006440/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1308852121&sr=8-1

surement un des livres les + interessants et passionnant sur ASSK
avatar
thanaka
Admin

Localisation : il existe une application pour ça
Messages : 2606
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Free Burma Rangers, Guérilléros et humanitaires

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum