Le pouvoir birman négocie avec les minorités ethniques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le pouvoir birman négocie avec les minorités ethniques

Message  Admin le Mar 22 Nov 2011 - 11:43

Le pouvoir birman joue la carte de l'ouverture. Avec l'opposition, mais aussi avec les groupes armés de minorités ethniques, qui se battent pour plus d'autonomie depuis des décennies. Des représentants notamment des Kachins, des Karens et des Shans ont rencontré samedi 19 novembre un ministre du gouvernement central, Aung Min, dans un lieu non précisé près de la frontière avec la Thaïlande, a indiqué le colonel James Lum Dau, de l'Organisation pour l'indépendance du Kachin (KIO). Il s'agissait de "discussions préliminaires" et "personne ne s'est engagé à quoi que ce soit", a-t-il ajouté lors d'un entretien par téléphone.
Le même jour, le président Thein Sein avait indiqué à des journalistes que son gouvernement avait entamé des discussions avec sept groupes armés sur huit, pour "établir la confiance", selon l'hebdomadaire anglophone Myanmar Times. "Nous chercherons à mettre en place plus de projets pour améliorer leur niveau de vie, tout en négociant avec eux. Si cela fonctionne, ils ne porteront plus les armes à l'avenir", avait-il déclaré, soulignant que les groupes armés devraient pour autant "promettre de ne pas essayer de faire sécession".

De nombreux groupes minoritaires, qui représentent un tiers des 50 millions d'habitants de la Birmanie, n'ont jamais pacifié leurs rapports avec le pouvoir central depuis l'indépendance en 1948. Depuis, une guerre civile oppose la capitale à certains de ces groupes, qui réclament plus de droits et d'autonomie.

Les combats se sont intensifiés ces derniers mois avec plusieurs minorités, dans le nord et l'est du pays. Ces combats "sont très graves" dans l'Etat kachin, a souligné le colonel Lum Dau. Mais ces discussions sont "un bon signe", a-t-il admis, soulignant que Thein Sein avait intérêt à promouvoir la paix pour satisfaire la communauté internationale. Le gouvernement civil de Naypyidaw, en place depuis la dissolution de la junte en mars, a multiplié les gestes d'ouverture. Mais l'Occident, qui a salué ces efforts, réclame en particulier la libération de tous les prisonniers politiques et la fin des violations des droits de l'homme à l'encontre des minorités ethniques.

www.lemonde.fr
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pouvoir birman négocie avec les minorités ethniques

Message  Blue Sky le Mar 22 Nov 2011 - 17:00

il faut dire que l'état birman a bien laminé les minorités depuis plus de trois années en accentuant les exactions brutales de toutes sortes ( attaques militaires , meurtres et viols , propagation de gaz mortels , pollution volontaire des sources d'eaux potables , incendies de forêts entières ) , de sorte que leurs opposants ne soient pas aujourd'hui en position de force pour négocier .
De toute facon , on ne pourra jamais éradiquer totalement les minorités insurgées se protégeant dans les montagnes , le gouvernement l'a compris , et a bien manoeuvrer depuis afin de leur imposer une paix pas forcémment favorable aux insurgés , cela on peut le deviner , mais tout bénéfice en terme d'image pour le pays .
Il est de plus en plus difficile de s'ériger contre ce régime , car tout et tout le monde est infiltré , la Roumanie de Ceauscescu en fait de véritables amateurs à coté ;
Cela va jusqu'au boudhisme , érigé en religion d'état si l'en est , infiltré Lui aussi à tous les échelons hiérarchiques .
Nadine Zamok

Blue Sky

Localisation : ma verte Alsace ...et partout ailleurs ??
Messages : 116
Date d'inscription : 02/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum