Une nourriture peu ragoûtante

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Re: Une nourriture peu ragoûtante

Message  Admin le Jeu 30 Sep 2010 - 6:50



avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nourriture peu ragoûtante

Message  Admin le Mar 20 Sep 2011 - 6:23


Photo de viande de chien à Hanoi, Vietnam, par Morak Faxe


Ça n’est pas tous les jours que vous verrez les gens autour de vous manger des insectes, des rats ou ce que nous considérons comme des animaux domestiques. Mais si vous êtes un touriste de passage à Hanoi au Vietnam, préparez vous à être culinairement surpris par les plats servis à Hanoi dont vous ne trouverez la recette nulle part ailleurs. Si vous avez l’estomac bien accroché, lisez la suite mais je vous aurai prévenu.

1. Le Nhông abondant et juteux

Le Nhông, cocon de ver à soie riche en protéines, est considéré comme un met raffiné à Hanoi. Frit dans l’huile, il est agrémenté d’oignons verts et de sauce de poisson pour relever le goût du ver à soie. Le Nhông est moelleux à l’intérieur et peut éclabousser de ses entrailles lorsque vous croquez dedans, alors attention à votre chemise.

2. Les criquets croquants

Certains restaurants de Hanoi sont spécialisés dans la friture de ces insectes à six jambes, qui entre dans la composition de salade garnies ou de plats de nouilles, très appréciés pour leur petit goût de noix. Certains préfèrent leurs criquets panés, ou en beignets avec un émincé de piment et un zest de citron arrosé d’une bière bien fraîche.

3. Moins cher que le poulet

Un peu plus au nord de Hanoi, les paysans et les fermiers utilisent des chiens pour chasser le rat des champs, destiné à être cuisiné et revendu sur les marchés. Les rats des champs sont comestibles car ils ne mangent que les récoltes et des escargots d’eau, contrairement à leurs cousins citadins… Ils sont desquamés, coupés en deux et nettoyés, ensuite ils sont soit grillés, soit frits ou même bouillis avec des épices pour donner du coup à la viande du rat.

4. Un repas d’homme : assiette de serpents

Le Le Mat ou « village de serpents » est un des endroits les plus populaires de Hanoi et comme son nom l’indique il ne sert que du serpent. D’abord vous choisissez le serpent que vous voulez manger, ensuite il est éviscéré et ses organes sont recueillis dans un verre à shot, puis mixé puis corrigé avec un alcool de riz fait maison (je vous laisse imaginer…) et l’invité d’honneur se doit de boire le tout. Santé ! Le serpent est ensuite découpé et tous les morceaux sont alors utilisés comme ingrédient dans la préparation de plusieurs plats. Ames sensibles s’abstenir…

5. C’est un monde de chien

La région au nord de Hanoi est un lieu rigoureux et la viande de chien est réputée pour réchauffer ceux qui la mangent. Cette spécialité ne fait pas l’unanimité même à Hanoi mais le marcher des mangeurs de chien à Hanoi reste non négligeable et dans tout le Vietnam en général.

http://www.venere.com/fr/blog/vietnam-curiosites-9609/
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nourriture peu ragoûtante

Message  Admin le Sam 8 Oct 2011 - 5:33

avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Rats noyés au Cambodge: pénurie dans les assiettes vietnamiennes

Message  Admin le Mer 2 Nov 2011 - 12:34



Les Vietnamiens friands de rats sont privés cette année de tonnes de rongeurs venus du Cambodge, morts noyés dans les pires inondations ayant touché le pays depuis dix ans, a indiqué mercredi le Premier ministre cambodgien.
Les Vietnamiens friands de rats sont privés cette année de tonnes de rongeurs venus du Cambodge, morts noyés dans les pires inondations ayant touché le pays depuis dix ans, a indiqué mercredi le Premier ministre cambodgien.

"Chaque année, 17 tonnes de rats sont exportés" vers le Vietnam par le poste-frontière de Chrey Tom, a déclaré Hun Sen. Mais "cette année, il y a une pénurie de rats parce que les rats sont morts dans les inondations".

Il n'existe pas de statistiques officielles sur le commerce de rats, mais la consommation de viande de rat n'est pas exceptionnelle au Vietnam qui importe les rongeurs vivants depuis les villages cambodgiens près de la frontière.

Les inondations au Cambodge, les pires depuis l'an 2000, ont tué au moins 247 personnes et détruit environ 9% des rizières du pays

source http://www.lepoint.fr/insolite/rats-noyes-au-cambodge-penurie-dans-les-assiettes-vietnamiennes-02-11-2011-1391745_48.php
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Manger du rat devient un luxe

Message  Admin le Mar 14 Fév 2012 - 2:13



A chaque culture ses goûts. Après tout, nos grenouilles et escargots dégoûtent bien les Américains… Mais ce qui se passe en Thaïlande va plus loin. En effet, la viande de rat y est devenue tellement prisée que son prix a explosé. Un filon rémunérateur pour toute une génération de chasseurs de rats.

Dans ce pays qui n’est "que" le 3ème consommateur de ces rongeurs en Asie, l’industrie de la viande de rat bat son plein. Il n’y en a même pas suffisamment pour les besoins des Thaïlandais. Le pays est obligé d’en importer trois tonnes par jour en provenance du Cambodge ! Traditionnellement, cette viande est cuite avec des épices et selon ses nombreux amateurs, elle serait particulièrement tendre et dégagerait une odeur spécialement agréable.

On laisse la tête et la queue comme preuve
Dans la vidéo ci-contre, vous pouvez voir un vendeur préparer sa ration pour une matinée. Seule nouveauté par rapport à la tradition: en 2012, fini de couper la tête et la queue des animaux. Vu leur prix, les vendeurs préfèrent les laisser pour prouver qu’il s’agit bien d’un rat et non d’un autre animal. "Une fois que vous avez les rats, vous hachez les jambes en premier. Ensuite, vous retirez leurs organes internes, faites bouillir de l'eau et commencez à retirer la peau", explique Chamnong Oomsi, chasseur de rats de pères en fils. Un petit tour sur le grill et les voilà prêts à être vendus au bord des routes. En moyenne, un chasseur peut vendre jusqu'à 10 kilos de rats chaque jour.

Trois fois plus cher que du poulet
Mais si les choses continuent de la sorte, toutes les bourses ne pourront bientôt plus se payer ses délicatesses. Certains n’en consomment d’ailleurs que les week-ends ou les jours fériés. Car son prix n'était encore que d’un dollar le kilo il y a 10 ans , cette viande est passée aujourd’hui à plus de 6 dollars, soit 1 fois et demi le prix du porc et 3 fois plus que le poulet!

Les chasseurs de rats très bien payés
De quoi susciter des vocations. Chamnong a débuté son activité de chasseur à 12 ans après avoir arrêté l’école. Aujourd’hui, s'il travaille tous les jours, il peut gagner 490 dollars par mois facilement, soit trois fois plus qu’un fonctionnaire. Voilà pourquoi les chasseurs se multiplient, encouragés par les agriculteurs. Car les rats vivent surtout en zones rurales dans les rizières, et détruisent celles-ci.

Pas si propres que ça...
Malgré la vision occidentale de ces animaux, associés aux maladies et à la saleté, les Thaïlandais pensent tout le contraire, parfois à tort. Puisqu’ils vivent à l’extérieur des villes et se nourrissant de grains de riz, ils ne semblent pas plus sales que n’importe quel autre animal. Cependant, l’utilisation de pesticides par les agriculteurs pourrait rendre leur viande impropre à la consommation à forte dose, selon le Dr Rewadee Chongsuwat, secrétaire général de l’association thaïlandaise de nutrition.

http://www.rtl.be/info/monde/international/856342/manger-du-rat-devient-un-luxe-video
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nourriture peu ragoûtante

Message  Admin le Dim 15 Avr 2012 - 2:46

avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nourriture peu ragoûtante

Message  Admin le Ven 15 Juin 2012 - 6:08

avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nourriture peu ragoûtante

Message  Admin le Dim 24 Juin 2012 - 5:09

avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Have You Eaten Dog (or Cat) Meat? You Might Be Surprised…

Message  Admin le Jeu 28 Juin 2012 - 4:47


Cat Meat Hot Pot


Eating Dog Meat – Dog Meat Clay Pot

le reportage est ici ----> http://migrationology.com/2012/06/eating-dog-cat-meat-china/
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nourriture peu ragoûtante

Message  Admin le Mar 3 Juil 2012 - 22:03

avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nourriture peu ragoûtante

Message  Admin le Dim 5 Aoû 2012 - 6:47



Comme de plus en plus de Vietnamiens, Pham Dang Tien est le fier propriétaire d’un fidèle compagnon canin. Mais dans un restaurant bondé de Hanoï, il n’hésite à mordre à pleines dents dans un mets prisé en cette fin de mois lunaire: une juteuse viande de chien.
Un paradoxe qui ne semble pas le déranger le moins du monde.
« Nous ne tuons jamais nos propres chiens pour leur viande. Là je mange dans un restaurant, alors je me fiche de savoir quels chiens ils ont tués ou comment! », justifie le quinquagénaire qui pense que manger de la chair canine apporte chance et virilité.
Comme lui, beaucoup de Vietnamiens estiment que ce plat traditionnel, qui implique généralement de battre à mort les animaux, peut coexister avec l’amour grandissant pour les toutous.
Pendant les années de vaches maigres de l’après guerre du Vietnam, les autorités avaient drastiquement limité la possession d’animaux de compagnie.
Mais avec l’ouverture du pays communiste et l’augmentation du niveau de vie, le chien a pris toute sa place dans les familles et la jeune génération rechigne à imiter ses aînés.
« Je ne comprends pas comment les gens peuvent manger des chiens. Ce sont des animaux de compagnie adorables », dénonce ainsi Nguyen Anh Hong, adolescente de 16 ans.
D’autant que le toutou de l’un, dérobé par des voleurs ratissant les petites villes des zones rurales, peut vite se retrouver dans l’assiette de l’autre.
Ces vols – d’une valeur limitée par une viande qui se vend aux alentours de 5 euros le kilo – n’intéressent généralement pas la police, mais les pertes sont inestimables pour les malheureux propriétaires qui réagissent parfois violemment.
En juin, un homme qui voulait kidnapper un chien avait ainsi été pris la main dans le sac et battu à mort par des villageois de la province de Nghe An, selon le site d’information VNExpress. Villageois qui avaient reçu un large soutien sur le web.
« Ce n’est pas bien de battre un homme à mort, mais n’importe qui dans cette situation ferait la même chose », avait ainsi écrit un lecteur, lui aussi victime.

Bouilli, au barbecue, sauce crevette


Dans le parc de la Réunification à Hanoï, chihuahuas et huskies, moins à risque de se retrouver en vitrine d’un restaurant que les bâtards des campagnes, sont particulièrement populaires auprès des centaines de personnes qui promènent chaque jour leur compagnon à quatre pattes.
« Au Vietnam aujourd’hui, élever un chien comme animal de compagnie est à la mode », commente Cu Anh Tu, étudiant de 20 ans et lui-même propriétaire d’un chien.
« La jeune génération semble beaucoup aimer les animaux ».
Hoang Giang assure lui que toutes les bêtes servies dans son restaurant sont élevées spécialement pour être mangées.
Et s’il constate la mode des animaux de compagnie, ce chef de 30 ans compte sur les gens des campagnes qui « continueront à voir les chiens comme de la viande ».
Traditionnellement, les Vietnamiens « mangent de la viande de chien à la fin du mois lunaire pour de débarrasser de la malchance. C’est ce que font souvent les hommes d’affaires », explique-t-il, précisant qu’il sert jusqu’à sept chiens par jour à cette période. Bouilli ou au barbecue, accompagné de sauce crevette, de nouilles de riz et d’herbes fraîches.
Mais Nguyen Bao Sinh, propriétaire d’un salon de toilettage et « hôtel » pour chiens à Hanoï, préfèrerait que ses compatriotes s’inspirent d’autres cultures qui font une place à ces animaux ailleurs que dans leurs assiettes.
Les Occidentaux « aiment les chiens dans cette vie. Ce point de vue est très bon (…) Nous devrions aimer les chiens ici et maintenant, dans cette vie. Nous ne devrions pas les tuer ou les battre de façon barbare ».
« Ce serait mieux si l’Etat avait une loi interdisant de manger de la viande de chien », ajoute celui qui propose également des places dans un cimetière dédié aux animaux, que des moines viennent bénir chaque année.
« Malgré tout, nous ne devrions pas faire de discrimination ou mépriser ceux qui mangent de la viande de chien », plaide-t-il, espérant simplement convaincre la population de respecter un peu plus le meilleur ami de l’homme.


Source http://webasies.com/au-vietnam-le-chien-meilleur-ami-de-lhomme-ou-son-plat-prefere/



Source AFP
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nourriture peu ragoûtante

Message  asiaonly le Dim 5 Aoû 2012 - 18:23

Au Vietnam, on peut bouffer le chien du voisin, mais il faut conserver une certaine étiquette... Laughing

avatar
asiaonly
Admin

Localisation : sawiselèèèène
Messages : 1294
Date d'inscription : 01/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Aux Philippines aussi, les chiens finissent à la casserole

Message  Admin le Mar 4 Sep 2012 - 8:02

Le commerce de viande canine a beau être interdit, près de 300.000 bêtes sont abattues chaque année.

Quand on parle de viande de chien, on pense habituellement à la Chine ou au Vietnam. Ces derniers mois, plusieurs cargaisons en provenance de Thaïlande ou du Laos vers ces pays ont d’ailleurs été interceptées. Pourtant, aux Philippines, le sort réservé à l’ami des hommes n’est pas plus envieux. Selon l’ONG Linis Gobyerno citée par le Philippine Daily Inquirer, ce sont 290 000 chiens qui, chaque année, sont tués pour leur viande. Un commerce qui, avec la complicité des autorités, générerait annuellement 174 millions de pesos (3,3 millions d’euros).

Les protecteurs des animaux ont, ceci dit, remporté une petite victoire le 3 juillet. Les policiers philippins, épaulés l’Animal Kingdom Foundation, une association britannique, ont fermé un abattoir à San Carlos City, au nord de Manille, et arrêté deux hommes. Deux chiens ont été sauvés. Le commerce de la viande canine est interdit depuis 1998 en vertu de la loi sur le bien-être des animaux. Le texte précise que seuls les bovidés, porcs, chèvres, volailles, lapins, buffles (carabaos), chevaux, chevreuils et crocodiles peuvent être tués pour leur viande, à moins que leur sacrifice entre dans un rituel religieux ou que l’animal soit considéré comme dangereux. Les contrevenants encourent une peine de prison de six mois à deux ans assortie d’une amende d’au moins 1000 pesos (20 euros).

Depuis les années 80, le commerce de viande de chien s’est développé, explique Linis Gobyerno. Avant cela, seules des habitants de Baguio City et du reste de la Cordilleras, dans le nord de l’île de Luçon, en consommaient. Mais, pour eux, il s’agissait d’une pratique spirituelle. Quand un malheur s’abattait sur une famille ou un clan, des chiens apparentés devaient être sacrifiés et leur viande mangée par les infortunés. Les esprits des chiens sacrifiés, gardiens de la famille, protégeraient alors les esprits des membres de la famille.

http://asie-info.fr/2012/07/14/aux-philippines-aussi-les-chiens-finissent-a-la-casserole-56509.html
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nourriture peu ragoûtante

Message  Admin le Mar 25 Sep 2012 - 8:26









avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nourriture peu ragoûtante

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum