l'esprit voyageur en asie du sud-est
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Echappées belles au Cambodge

Aller en bas

Echappées belles au Cambodge  Empty Echappées belles au Cambodge

Message  Admin Sam 8 Jan 2011 - 9:46

Samedi 8 janvier sur france5 à 20h35
dimanche 9 janvier à 10h25

Phnom Penh, un Tuk-Tuk se faufile dans l’effervescence de la capitale cambodgienne, à son bord Sophie et, aux commandes, son guide pour la durée du séjour. Ensemble, ils arrivent à Psar Thmei, sur le marché central. En déambulant à travers les stands, Sophie s’interroge sur l’utilité de ces vêtements à l’allure de pyjamas, que beaucoup de femmes et d’enfants cambodgiens portent au quotidien. Les meilleurs endroits pour se les procurer sont les marchés et les étals en bord de rues, mais le marché propose aussi toutes les marchandises imaginables, comme les insectes frits ou les grenouilles écorchées. Avec son guide, Sophie s’attable à un de ces stands.

La princesse Sieng Dy est issue de la lignée des Sisowath, et, à ses heures, présentatrice de télévision. Elle propose à Sophie une visite du palais royal, où elle se rend régulièrement, avec les nombreux membres de sa famille pour les cérémonies officielles. Grâce à Sieng Dy, Sophie va pouvoir découvrir les "coulisses" du palais. Rencontre avec les gens qui y travaillent, gardes, jardiniers, et invitation par les bonzes de la pagode d’Argent pour une petite séquence de méditation.

Dans le centre de Battambang, Sophie arrive chez Sam Sarom. Franco-Khmer, Sam a décidé de revenir s’installer au Cambodge définitivement il y a quelques années, pour, dit-il "redécouvrir ses racines et apprendre à vivre dans son pays natal". Sam s’est marié avec une cambodgienne, Annelyse, et tous les deux ont ouvert une maison d’hôtes à Battambang, typique justement des maisons coloniales que l’on trouve dans cette région. Il propose à Sophie de lui faire découvrir la campagne environnante. Tous les deux enfourchent une moto, moyen de transport très utilisé par les Cambodgiens, et après quelques kilomètres à travers champs, ils embarquent, avec leur véhicule, sur le Bamboo Train.

En chemin, ils décident de s’arrêter pour aller à la rencontre des paysans qui travaillent dans les rizières et de se joindre à eux, pour expérimenter, une faucille à la main, le travail des agriculteurs cambodgiens pour mieux comprendre la difficulté de leur labeur. Dans quelques jours, beaucoup de gens des campagnes déserteront, pour la seule fois de l’année, leurs champs pour rejoindre la capitale, afin d’assister à un événement de grand ampleur, la Fête de l’eau, qui dure trois jours, décrétés jours fériés au Cambodge.

En route pour Siem Reap, premier arrêt au lac Tonlé Sap, le plus grand d’Asie du Sud-Est, pour une visite des villages flottants les plus typiques. Dans le bus qui relie Battambang à Siem Reap, le nombre limité de places assises n’empêche en rien les gens de continuer à monter et à s’entasser, au milieu des poules, des sacs de riz et des petits tabourets en plastique, apportés en renfort pour augmenter la capacité d’accueil et qui bloquent l’allée centrale. Sophie se mêle à la foule et discute avec les passagers qui utilisent très souvent ce moyen de transport, pour se déplacer d’une ville à l’autre. Elle a même droit au rituel du karaoké, dont les cambodgiens sont fans, diffusé à chaque trajet en boucle sur l’écran de télé.

Arrivée au Tonlé Sap, sur les bords du lac l’attend un bateau de pêcheur, dont le propriétaire propose de lui faire découvrir les beautés de la région, et d’aller à la rencontre des habitants des villages flottants. Arrêt à Chnok Tru, un village flottant authentique et préservé du tourisme, organisé comme une vraie ville, avec boutiques de téléphonie, garage à bateaux, superette, mécanicien, atelier de fabrication de filet...

Dans le village de Phat Sanday, un pêcheur connaît une famille qui va inviter Sophie et son guide à partager leur dîner, puis à passer la nuit chez eux, soit sur leur bateau, soit dans la maison familiale, flottante. En discutant, Sophie apprend que plusieurs villages aux alentours, dont celui de Chong Kneas, un des plus connus, sont peuplés par des vietnamiens et des chams.

A Siem Reap, dans une école de massages effectués par des personnes non voyantes, supervisée par l’association Krousar Thmey, Sophie entre dans les salles de classe où elle est accueillie par les élèves et les enseignants, puis en profite pour se faire masser.

A Angkor, fin du voyage et visite des principaux temples avec un archéologue qui travaille à la restauration du site. Le programme est varié, rencontre avec le gardien cambodgien de la conservation, avec les restaurateurs du temple de Bakong dont les travaux ont tout juste débutés, avec des danseuses Apsara, un chasseur de serpent, des bonzes, et bien sur, quelques uns des habitants des temples.

source http://www.france5.fr/echappees-belles/emission/cambodge/en-compagnie-de-sophie.html
Admin
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum