l'esprit voyageur en asie du sud-est
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-30%
Le deal à ne pas rater :
-30% Lego Classic – La valisette de construction – 10713 à ...
10.49 € 14.99 €
Voir le deal

Vous avez dit « Som Tam » ?

Aller en bas

Vous avez dit « Som Tam » ? Empty Vous avez dit « Som Tam » ?

Message  Admin Lun 10 Jan 2011 - 9:35

Som tam, ou salade de papaye verte, se traduit par « orange pilée ». Pourtant, rien d’orange dans les ingrédients, et pas une seule trace du dit agrume.
Alors pourquoi ce nom bizarroïde ? Et bien tout simplement parce que le terme somtam est composé de deux mots : som, qui, dans le Nord-est de la Thaïlande, signifie « saveur aigre » est utilisé pour désigner les plats au goût amer, comme le kingue som (soupe aigre-douce aux légumes), ou le plâ som (poisson mariné). Quant au mot tam, il désigne le fait de piler quelque chose afin d'en obtenir des fragments à l'aide d'un sakkabeua (le pilon). Dans l'Isan, la salade de papaye verte se dit communément par inversion des deux mots, ce qui donne tam som. On peut aussi entendre parler de tam buk hung (buk heung signifiant papaye verte).

Au restaurant, le seul mot de som tam ne suffira pas au serveur pour comprendre ce que vous désirez ! Il faut donc lui préciser de quel genre de som tam vous avez envie. Une som tam taï (salade de papaye verte) ? Ou une som tam pou (salade de papaye verte avec du crabe salé) ? Ou peut-être préférez vous une som tam plâ râ (salade de papaye verte avec du poisson fermenté) ? Ou encore une som tam kaï kém (salade de papaye verte avec un œuf salé) ? Et, en plus du choix du crustacé, vous devrez aussi annoncer la couleur du légumineux associé. Car la papaye verte n'est pas toujours l’ingrédient principal de ce plat traditionnel. Elle peut être remplacée par des haricots verts (tam tua), de la mangue verte (tam mam ouang), ou des fruits mélangés (tam ponlamaï rouam).

Dernière précision, mais non des moindres, celle de la dose de piment incorporée ! Gare aux palais sensibles qui auraient eu le malheur d'omettre de préciser qu'ils n'aimaient pas manger pét, sous peine de muter en dragon cracheur de feu. Sachez que si cela vous arrive, boire de l'eau ne sert absolument à rien, sauf à empirer la sensation de brûlure. Le riz s'avère alors le meilleur des remèdes pour calmer l'incendie.

source http://www.gavroche-thailande.com/actualites/le-saviez-vous/1387-vous-avez-dit-som-tam
Admin
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Vous avez dit « Som Tam » ? Empty Le végétarisme en Thaïlande

Message  Admin Lun 10 Jan 2011 - 9:37

La cuisine végétarienne en Thaïlande est franchement délicieuse, et ceci grâce à la grande variété d’herbes, de légumes, d’aromates et d’épices que possède ce pays.

Pour les non-initiés, Bangkok est une véritable corne d’abondance et vitrine des différentes cuisines contemporaines. On y retrouve en effet facilement des restaurants représentant les cuisines du sud-est asiatique, de Chine, d’Europe, d’Indes, des États-Unis, etc. Mais l'alimentation à Bangkok n'est pas confinée à l'origine culturelle ou ethnique d’une région. Les préférences, les croyances et les aspirations personnelles jouent également un grand rôle. Un bel exemple est le végétarisme.


Si on constate aisément que la plupart des plats thaïlandais incorporent des fruits de mer, du poulet, du porc ou du bœuf (le bœuf semblant être le moins utilisé parmi tous ces ingrédients), il est de moins en moins rare de trouver des restaurants offrant également des menus végétariens. En fait, beaucoup de Thaïlandais se considèrent eux-mêmes comme des « végétariens occasionnels », particulièrement lors du festival végétarien d’Yaowarat (septembre) -nom d’une célèbre rue de Chinatown à Bangkok- et du festival végétarien de Phuket (octobre).
Durant ces périodes, vous trouverez même beaucoup d’établissements de haut de gamme offrant des menus végétariens! En dehors de telles festivités annuelles, beaucoup de Thaïlandais se « convertissent » au végétarisme au moins une fois par semaine. Dans le sud du pays, de fortes croyances religieuses locales entretiennent d’autorité le végétarisme et l’obligation individuelle de le respecter chaque jour de la semaine.


Les plats végétariens sont, selon un avis général, tout aussi savoureux, voire plus savoureux que les plats non-végétariens. Ceci est principalement du à la grande variété d’herbes aromatiques et aux épices thaïlandaises utilisées dans la confection des plats végétariens. Sans celles-ci, le menu végétarien thaïlandais se limiterait beaucoup plus probablement au seul tofu (sorte de fromage de soja) à toutes les sauces.
En cherchant un peu, on trouve des restaurants dans lesquels on sert maintenant un vaste choix de plats végétariens.


Parmi ceux-ci, il faut absolument essayer les suivants : Som Tam (salade de papaye épicée), Tom Kha Pak (potage de coco aux légumes), Tom Yum Hed (potage de champignons aigre-doux), Kraprow Pak (légumes sautés au poivre, au basilic et aux piments) et Pak Rad Prik (Pousses de bambou avec du chou, du brocoli, des carottes et des oignons blanchis, de l’ail sauté, du basilic frais et du curry), le populaire Phad Thai (nouilles à la thaïlandaise, servies ici sans crevettes et sans œufs), pour en nommer quelques-uns des plus célèbres car la créativité des chefs thaïlandais est sans limite. La liste serait extrêmement longue à énumérer.
Épicé, diététique, unique et stimulant, le végétarisme en Thaïlande est une expérience à ne pas manquer.

source http://www.gavroche-thailande.com/actualites/saveurs-thailandaises/1383-le-vegetarisme-en-thailande
Admin
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum