Ecologie – Sydney-Bangkok-Bruxelles en ULM pour examiner les maux de la Terre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ecologie – Sydney-Bangkok-Bruxelles en ULM pour examiner les maux de la Terre

Message  Admin le Mar 3 Nov 2009 - 6:55

Participer à une grande aventure tout en sensibilisant les esprits sur l'état de la planète, c'est le pari de huit casse-cous qui ont décidé de rallier Sydney à Bruxelles en ULM. Présents à Bangkok le week-end dernier, ils ont entamé samedi la deuxième partie de leur périple en vue de rejoindre la capitale belge en traversant 16 pays

"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la lune s'il vient à perdre la terre". Cette citation de l'écrivain français François Mauriac inscrite sur le site Internet de l'opération "Earth Challenge", résume à elle seule l'impulsion sur laquelle a démarré cette initiative médiatico-scientifique destinée à attirer l’attention du grand public sur les menaces climatiques et écologiques. Le défi ? Rallier sur 27.000 kilomètres Sydney à Bruxelles à bord de 4 ULM, et réactualiser ainsi la cartographie écologique et climatique de plusieurs endroits de la planète. Répartis sur les 4 engins de moins de 300 kilos, sept pilotes de l'association belge ULM Sans Frontières volent d’un pays à l’autre, guidés par le météorologue de renommée internationale Luc Trullemans. Après avoir traversé les îles du Pacifique et l'Asie du sud-est en mars et avril dernier, ces aventuriers des temps modernes ont entamé samedi dernier la deuxième partie de leur voyage, en partant de la Thaïlande vers la Birmanie, l'Inde, le Pakistan ou encore l'Egypte et la Libye, avec une arrivée prévue à Bruxelles le 5 décembre.

Un challenge mêlant écologie et aventure
Les raisons d’un tel challenge relèvent d'une démarche personnelle et engagée. "Il y a évidement le côté aventure, mais aussi une donnée environnementale qui s'ajoute à ce périple", explique l’un des pilotes de l'équipe, Michel De Maegd, journaliste présentateur pour RTL TVi et parrain du WWF en Belgique. "Il s'agit d'alerter les gens sur l'impact qu'ont les sociétés occidentales sur des pays loin de chez eux". Il n’y a point de démarche moralisatrice ici, mais plutôt une volonté de convaincre, sans blâmer, par le truchement de l'image. Cela touche des sujets comme la situation dans l'île indonésienne de Sumatra, victime du déboisement issu du développement des exploitations d'huile de palme. "Vu d'en haut c'est assez saisissant. Des statistiques restent des statistiques, mais une fois que nous avons l'image accompagnant le phénomène on se rend compte à quel point cette île a été frappée par le problème de la déforestation", décrit Michel De Maegd.

La protection des côtes, un enjeu majeur
En Thaïlande, plusieurs jours passés à survoler divers endroits du royaume ont par exemple permis à ces chevaliers du ciel de constater la destruction de l'habitat naturel des tigres du nord, ou encore la déforestation et la destruction de la mangrove sur les côtes. "La Thaïlande fait partie d'une région extrêmement vulnérable à la montée du niveau des océans", explique Michel de Maegd, qui souligne que, la zone étant particulièrement plate, l'élévation des océans pourrait engendrer de très grands dégâts sur le littoral. "Par exemple, précise-t-il, la région que nous allons survoler, pas très loin de Bangkok, est bordée de bambous pour protéger les côtes des assauts de la mer, car la mangrove a souvent disparu"
. Afin de mieux retranscrire ces phénomènes, un film sera réalisé et projeté durant le cycle de conférences "Exploration du Monde", du 19 avril au 26 mai. Ceux qui veulent suivre ce voyage peuvent aussi se connecter sur le site de earth challenge, ou un carnet de bord est mis à jour régulièrement.

Source Le Petit Journal
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum