Le gouvernement revient-il sur ses engagements en matière de liberté d'information ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le gouvernement revient-il sur ses engagements en matière de liberté d'information ?

Message  Admin le Jeu 15 Mar 2012 - 23:45

Reporters sans frontières s'inquiète des déclarations du ministère des Mines qui, suite à la parution d'un article dans l'hebdomadaire The Voice, concernant des allégations de corruption et basé sur un rapport parlementaire, a déclaré qu'il répondrait au journal par "des moyens juridiques". L'organisation appelle le ministère à ne pas lancer de poursuite en diffamation contre l'hebdomadaire afin de ne pas envoyer un mauvais signal aux médias qui s'intéressent légitimement au fonctionnement des institutions gouvernementales de leur pays.

Plusieurs médias ont mentionné ce rapport et les accusations de corruption à l'encontre des ministères. Le ministère des Mines qui dispose d'un droit de réponse a pu réfuter publiquement les allégations. Des poursuites en diffamation feraient figure de mise en garde contre les journalistes et d'incitation à l'auto-censure. Cette annonce relance le débat sur la nécessite d'une question d'un conseil de la presse indépendant pouvant agir en tant que médiateur entre des médias et des plaignants.

Le 14 mars 2012, The New Light of Myanmar a rapporté les déclarations du ministère des mines, réagissant à un article de The Voice, paru deux jours auparavant. Plusieurs accusations de malversations à l'encontre de six ministères y avaient été rapportées, parmi lesquelles celle sur la vente par le ministère des mines d'un projet minier à l'Union of Myanmar Economic Holdings (UMEH), une des deux principales sociétés industrielles du pays, proche de la junte.

Interrogé par le journaliste Than Win Htut de la Democratic Voice of Burma, le ministère de l'information, qui fait partie des ministères impliqués dans le rapport parlementaire, a affirmé être gêné par l'utilisation du mot "malversations" et avoir également l'intention de "répondre" à cet article.

Le 13 mars, Reporters sans frontières et son organisation partenaire, la Burma Media Association (BMA) s'étaient inquiétées des récentes restrictions de la liberté de la presse dans le pays.

Source http://www.categorynet.com/actu-des-medias/liberte-de-la-presse/birmanie----le-gouvernement-revient--il-sur-ses-engagements-en-matiere-de-liberte-d7information-?-20120315178898/

Source originale http://fr.rsf.org/birmanie-le-gouvernement-revient-il-sur-ses-15-03-2012,42123.html
avatar
Admin
Admin

Messages : 4881
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum